Publié le par Cat&JM
Publié dans : #spéléo

LES RAMPINS

7 FEVRIER 15

 

Journée découverte de la spéléologie pour 11 jeunes de la paroisse de Jean-Baptiste, notre très actif curé du CAF. 9 h 30, nous rejoignons le groupe sur le parking au-dessus des Rampins. Par chance, la pluie s'est enfin arrêtée. C'est un peu boueux, mais bon … nous sommes en spéléo ! Les ados ? Vincent, Laureen, Nadège, Guerric, Grégoire, Pierre-Antoine, Wesley, Jules, Alban, Grégoire et le jeune Fernandes Dos Santos, entre 12 et 17 ans, certains débordants d'activité, certains bavards, d'autres timides, des sages, des sérieux,des hésitants.... Les adultes ? Jean-Baptiste bien sûr, Jean-Paul, séminariste brésilien, René et Charlotte, Alex et Jo, Christophe, René R, Denis, Michel, Jean-Marc et moi. Sans oublier Edouard dans sa combi flambant-neuve ! Peut-être pas majeur, Edouard, mais déjà bien expérimenté ! René prend la parole :"Vous avez bien tous mis des vêtements qui ne craignent rien, vous avez tous prévu un rechange ? Bon alors, on y va, doucement le sentier est glissant". Calmant les uns, aidant les autres, nous descendons le sentier un peu raide qui mène à la grotte. Charlotte prend une photo du petit groupe qui s'est attroupé à l'entrée. Casque sur la tête, frontale allumée, les voilà partis. "

LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS

"Attention, faut se baisser". Les plus petits rigolent. Nous essayons d'intercaler un adulte tous les trois jeunes, et surtout de canaliser les plus vifs... Hum, c'est bien humide... mais il fait plus chaud qu'à l'extérieur. Nous aidons ce petit monde dans les passages glissants, les petites escalades, les étroitures. Dans la première petite salle, René R. explique la formation des grottes, la dissolution du calcaire par l'eau, la formation de la calcite, des stalactites, des stalagmites... Nous continuons. Une désescalade dans un passage étroit : tiens, un casque qui reste accroché. "Tourne la tête, ne t'inquiète pas !" Ouf, ça passe, plus de peur que de mal ! Nous arrivons dans la grande salle où nous posons les kits. "On va explorer un peu plus loin, nous reviendrons déjeuner ici". Les jeunes commencent à avoir faim mais sont curieux de découvrir la suite. Tiens, mais on tourne en rond ! Allez, encore un tour, un autre, un autre … "C'est cool, la spéléo" fanfaronne Alban. Edouard et Christophe ne peuvent s'empêcher d'aller voir la voûte mouillante et de fouiner dans tous les trous possibles. "Et si on allait manger ?" La proposition soulève l'enthousiasme et chacun déballe son pique-nique dans la salle. Pendant ce temps, René R. explique dans un grand silence la formation géologique de notre région, de Marseille jusqu'aux Maures. Puis René M. invite chacun à éteindre sa lumière et à écouter les bruits de la grotte. Tous se prêtent au jeu. "Flip, flap" font les gouttes d'eau, dans un noir absolu. Les jeunes sursautent quand René rallume son acéto. Sous la direction de Jean-Baptiste, quelques jeunes entonnent un chant dans cette salle qui résonne comme une église.

LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS

Bien, demi-tour. Mêmes passages humides et glissants, faut faire gaffe. "On est passé par là, à l'aller ?" Éternelle question, histoire de faire monter un peu l'adrénaline... Edouard repère un petit passage bas : il s'y glisse. "Oh là là, j'ai été obligé de retirer le casque, mais ça ne passe pas !" Escalades, toboggans, chatières : passages obligés... ou non, qu'un René malicieux rend inévitables. Enfin, l'atmosphère change, l'air se rafraîchit, quelques odeurs familières nous chatouillent les narines : la sortie n'est pas loin. Et petit bonus... le soleil est au rendez-vous ! "Regroupez-vous tous devant l'entrée, je vais reprendre une photo" demande Charlotte. Les tenues ont pris une certaine teinte marron, mais les sourires éclairent les visages. Nous remontons le sentier, tout le monde se change (enfin presque, y'a toujours des étourdis...), nous sortons les bières, Charlotte prépare du chocolat chaud, des gâteaux surgissent sur la table, après l'effort, un bon goûter s'impose. Les jeunes semblent contents de leur découverte et les plus grands sont heureux d'avoir pu partager leur passion. Peut-être une expérience à renouveler...

Cat.

LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
LES RAMPINS
Commenter cet article