Publié le par Cat&JM
Publié dans : #spéléo

MARAMOYE

10 FEVRIER 15

 

 

Aujourd'hui, mission scientifique !!!

Périodiquement, des mesures de gaz (O2, CO2) sont prises dans Maramoye. Nous retrouvons donc René, Alex et Christophe au départ de la piste qui mène à l'aven. "Mince, nous avons oublié les plaquettes pour équiper le puits de 7 m où nous devions prendre des mesures !" se lamentent Alex et Chris. Tant pis, nous irons vers les chatières... Soudain, alors que nous buvions le café, un gros 4/4 s'arrête à côté de nous, une tête en surgit : "Que faîtes-vous là ?". A l'évocation du nom d'Hervé, grand sourire. Ouf, tout va bien. Nous partons sur la piste en évitant soigneusement les flaques. Évidemment, je choisis le mauvais côté, et je m'enfonce dans la boue ! Et voilà le trou, toujours aussi beau, toujours aussi impressionnant. C'est Christophe qui se lance dans l'équipement et bientôt nous sommes tous en bas du 1er puits. Alex, crayon et tableau en main, station météo et dräger posés à côté d'elle, prend les premières mesures pendant que Christophe équipe la boîte aux lettres. En bas du puits, nouvelles mesures. L'appareil demande 2mn à chaque fois pour se caler.

MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE

Nous descendons l’éboulis, mesures, nouveau puits, mais pourquoi tu traînes, Alex ? "Encore des mesures !" Nos lampes nous permettent de voir la cavité comme nous ne l'avions jamais vue et lui donne une ampleur nouvelle. Voilà le P18 puis le Grand Eboulis en bas duquel nous laissons les kits. Nous déjeunerons au retour. Là, la galerie qui mène au puits de 7 m. Bah, ce sera pour une autre fois. Prise de mesures ici, là, les taux de gaz sont bas par rapport aux mesures précédentes. Nous laissons Alex franchir seule la première chatière pour ne pas que nos souffles puissants faussent le taux de CO2. Les trois étroitures franchies, nous descendons la galerie des gours qui, pleins d'eau, sont superbes.

MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE

Mesures à l'entrée de la galerie du siphon. Le taux de CO2 est élevé. Encore quelques mètres dans la grande diaclase puis demi-tour. En haut des gours, une montée un peu raide. Mais Alex, pourquoi redescendre sur le ventre ? Il serait temps d'envisager l'achat d'une nouvelle paire de chaussures... Nous nous tortillons dans les chatières, ouille ma côte, et regagnons notre salle à manger. L'idée nous effleure de vite ressortir pour manger au soleil, mais des mesures doivent être encore prises. Les bidons étanches s'ouvrent, les en-cas en sortent, au moins ne les avons-nous pas trimbaler pour rien... Une petite gâterie surgit du bidon de René : un flacon d'armoise, histoire de se réchauffer un peu. A boire avec modération... pas question de s'emmêler les longes en remontant. Qui déséquipe ? Bien sûr, Christophe et Alex !

MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE

La boîte aux lettres franchie, Jean-Marc et moi remontons le grand puits tandis que René, Christophe et Alex partent explorer la galerie de l'ancien Maramoye. Petite sieste au soleil en les attendant. Ça y'est, tout le monde est en haut. Ne reste plus qu'à retrouver les voitures et à se changer. A peine la table est-elle installée qu'elle se recouvre de bières et de gâteaux... Sympathiques les fins d'explos...

Cat.

MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
MARAMOYE
Commenter cet article