Publié le par Cat&JM
Publié dans : #vacances

VACANCES EN FAMILLE

BONNEVAL SUR ARC

 

25 JUILLET AU 1ER AOUT 2015

 

 

Samedi 25 juillet

 

Ouf, les affaires sont toutes chargées dans la grande voiture de Laure. A notre tour, Jean-Marc et moi embarquons. Les filles sont installées. C'est parti pour Bonneval en Savoie. La route, nous la connaissons par cœur : St Paul les Durance, Sisteron par autoroute, Serre-Ponçon, Embrun. Stop ! C'est l'heure de pique-niquer. L'Abbaye de Boscodon nous accueille. Quelques courses à Briançon, et direction tunnel du Fréjus. Oups, 44 € le passage, 55 € l'aller-retour ! Soyons fous, nous repasserons dans une semaine, choisissons la 2ème solution. Nous nous en mordrons les doigts… Vers 16h, nous arrivons à Bonneval où nous retrouvons Olivier, Katia, Simon et Antoine. Quelle joie de se revoir ! Les enfants sont heureux de se retrouver. Oh, mais il fait frisquet ici, ça change de nos 35° de la maison. Nous prenons possession de nos chambres. La propriétaire nous rend visite et en guise de bienvenue nous apporte une jolie salade et… une petite bouteille de génépy nous attend dans la cuisine. Vite, préparons le repas. Les enfants mettent une joyeuse animation. Mais bientôt la fatigue se fait sentir et nous ne demandons pas notre reste pour nous glisser dans notre grand lit en 160 cm de large !

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Dimanche 26 juillet

 

Jour de marché à Bonneval : nous faisons le plein de légumes, de fruits et… de saucissons. Un pique-nique vite préparé et c'est parti pour une balade vers l'Ecot, petit village en remontant vers le fond de la vallée. Simon me raconte des épisodes des "Cités d'Or". De jolies cascades scintillent au soleil. Nous enjambons le torrent sur un petit pont de bois et Olivier nous déniche un coin pique-nique au bord de l'eau, à l'ombre d'un gros rocher. Nous déballons le casse-croûte sous les yeux affamés des enfants. Bien, mais il faut continuer, nous ne sommes pas arrivés… Mais Simon se sent un peu patraque et Olivier, Katia et les garçons font demi-tour.

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Nous poursuivons avec Laure et les filles. La perspective d'un petit sirop de menthe encourage les deux louloutes et enfin nous arrivons au hameau. Vieilles bâtisses en pierres, toits de lauze, ruelles tortueuses, superbe ! L'auberge est accueillante et enfin nous pouvons nous rafraîchir. Nous grimpons jusqu'à la chapelle, puis prenons le chemin du retour. Clémence et moi prenons la tête pendant qu'elle me raconte l'histoire "d'Arielle". Mais il faut attendre les traînards… Atelier coiffure, jolie tresse ornée de fleurs chipées ici et là, et les voilà enfin. Vite, il faut rentrer, quelques gouttes commencent à tomber. Le goûter nous attend au chalet… Je repars avec Olivier pour quelques courses. Mais c'est qu'il marche vite l'animal ! Et en plus ça monte !

Lundi 27 juillet

 

Grand jour, c'est l'anniversaire de ma petite Clémence. Déjà 6 ans !

Surprise au réveil, Olivier est allé nous chercher des croissants et des pains au chocolat pour le petit déjeuner ! Antoine a un peu de fièvre aussi Olivier et Katia l’emmènent-ils chez le médecin à Lans le Bourg. Nous faisons des jeux avec les enfants en attendant leur retour : pauvre poussin, une otite. Nous déjeunons de bonne heure et enfin c'est la fête : gâteau, bougies, cadeaux pour ma petite chérie ravie.

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Allez, il est temps de partir balader : le col du Mt Cenis nous attend. Nous nous garons au-dessus du Lac et grimpons vers le Fort Roche. Nous explorons les pièces en fouinant dans tous les recoins. "Les filles, mettez-vous là, à côté de la vache, que je prenne une photo" suggère Laure. Mais la vache n'est pas d'accord et charge. Panique des enfants, Alice en pleurs, réclame sa casquette tombée près des sabots du monstre ! Jean-Marc, n'écoutant que son courage charge à son tour la sale bête et récupère l'objet. Ouf, tout va bien ! Nous montons jusqu'à un bunker dans lequel nous pénètrons. Vite, allumons les frontales, les couloirs sont interminables… Mais qu'y a-t-il sur ce recoin de mur : un petit nid d'oiseaux où les oisillons crient famine. Heureusement la maman n'est pas loin ! Nous ressortons de l'autre côté de la montagne. Quelle chance, nous sommes à l'abri du vent, les enfants peuvent prendre le goûter. Des marmottes pointent leur nez curieux, un petit paradis.

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Nous redescendons à travers les prés pour aller visiter un joli jardin alpin, près du col. Nous espérons pouvoir enfin mettre un nom sur les fleurs rencontrées au cours de nos balades, mais c'est pas si facile…

 

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Mardi 28 juillet

 

Nous retournons au hameau de l'Ecot, mais cette fois-ci en voiture. Difficile de se garer, il semblerait que tout le monde a eu la même idée de balade… Nous remontons vers les sources de l'Arc par un superbe sentier qui se hisse dans la vallée. Au loin, les glaciers brillent au soleil : glacier des Evettes, glacier du Mulinet. Nous passons près d'une mare fourmillant de têtards. Des cascades scintillent. Nous pique-niquons au bord du torrent. Les enfants s'amusent à jeter de petits cailloux dans l'eau. Mais les sources sont trop loin pour les petites jambes et nous prenons le chemin du retour. Aussi, de bonne heure au chalet, avons-nous le temps de préparer des crêpes… Jean-Marc, fiévreux, se couche. Je noie mon inquiétude dans la baignoire balnéo. Enfin, l'heure du repas : galettes de sarrasin, crêpes sucrées de toutes sortes…

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Mercredi 29 juillet

 

J'emmène Jean-Marc chez le médecin à Lans le Bourg. Pas de symptômes évidents. Allez, paracétamol. La pharmacie est bourrée de monde. Il est vrai que c'est la seule du coin. Deux files de gens qui se chamaillent : " j'étais là avant, non, c'est moi…" Rigolo, juste un peu long… Enfin, nous pouvons rentrer déjeuner au chalet. Le soleil n'est pas de la partie. "Et si nous montions au col de l'Iseran en voiture", suggère Olivier. Aussitôt dit, aussitôt fait. Enfin, le temps de se préparer et de bien couvrir les enfants. Heureusement, car il fait très froid au col (2770 m). Il pleut et un vent glacial nous secoue. Pourtant, courageusement, Olivier nous entraîne vers un petit névé pour faire toucher la neige aux enfants. Mais Antoine déteste le vent, Katia fait demi-tour et se réfugie dans la voiture. Les autres continuent. Vite, une photo les pieds dans la neige, et retour en courant. En redescendant en voiture, nous repérons une jolie balade, le long d'un torrent. Pour un jour plus ensoleillé peut-être…

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Nous sommes ravis de retrouver la douce chaleur du chalet pour le goûter. Mais, ce soir, spectacle au village pour les trois grands. Katia et Laure reviendront, pliées en deux de rire, car nos enfants, embauchés par les acteurs, ont joué les vedettes et ce fut paraît-il, très drôle.

Ce soir : tartiflette

 

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Jeudi 30 juillet

 

Le soleil est de retour. La balade repérée hier nous tente bien. Nous préparons le pique-nique et c'est parti ! Nous reprenons la route qui monte vers le col de l'Iseran mais nous nous arrêtons à la Pertette, 2143 m. Nous suivons le vallon de La Lenta, passons devant de jolies maisons en pierres formant une courette, à louer. Le sentier se redresse, passe près du torrent devenu cascade, devient escarpé. Les enfants grimpent allègrement sous l’œil attentif des parents. Au-dessus de la chute d'eau, un petit pont enjambe le torrent : photos obligatoires de nos loulous…

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Nous rejoignons la route au niveau d'une maison cantonnière en ruine et reprenons aussitôt le sentier. Ça grimpe sec, c'est superbe. Soudain, au détour du chemin : "J'ai vu une belette !" dit Simon. Nous continuons en direction du Pont de la Neige, mais nos estomacs réclament leur dû et nous nous installons sur un joli replat vers 2470 m. Antoine, qui a fauché un de mes bâtons, entreprend l'ascension de la butte voisine. En contrebas, vers le torrent, des edelweiss se cachent. Nous en ferons une récolte… de photos.

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Il est temps de rentrer. Je prends la tête avec Clémence et nous redescendons tranquillement. Quand tout à coup, là, une marmotte, tout près, sur le sentier. Pas le temps de dégainer l'appareil, elle est déjà partie. Nous nous arrêtons au bord de l'eau pour un petit regroupement et bientôt nous voici, à plat, sur la piste qui mène aux voitures. Hélas, ma petite Alice, qui a marché comme une grande, se met à courir et… s'affale sur le chemin. Aie, ça fait mal les gravillons incrustés dans la main !

Ce soir : raclette

Vendredi 31 juillet

 

J'accompagne Laure au village : elle veut ramener du fromage à Carqueiranne. Que faire cet après-midi ? Plus de place pour la visite de la ferme pédagogique. Et pourquoi pas un accrobranche ? Le déjeuner avalé, nous prenons la direction de Termignon à côté duquel se situe le Parc Aventure. Nous arrivons les premiers avec Laure et les filles. Un superbe parcours aérien attend les enfants. Clémence et Alice enfilent leur baudrier. Les longes restent en permanence accrochées à la ligne de vie, aussi les enfants peuvent-ils évoluer seuls en toute sécurité. Et c'est parti ! Ponts de singe, ponts himalayens, rondins, filets, de plus en plus acrobatiques, de plus en plus hauts. Alice aidée pour le passage d'un filet vertical, continue courageusement.

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Olivier et Katia nous ont rejoint et à son tour Simon se lance. Tout ce petit monde se débrouille très bien et nous impressionne. Enfin, le clou du parcours : la tyrolienne ! You-hou ! Et, ils en redemandent… Deuxième tour pour nos trois aventuriers. Cette fois Alice franchit sans encombre tous les obstacles. De son côté, Antoine crapahute sur le parcours "baby". Il saute de rondin en rondin, sur la coccinelle, la grenouille, les bonbons, grimpe au filet qui donne accès à une cabane, redescend par le toboggan, saute dans la maison gonflable (avec un peu d'hésitation, à cause du bruit). Mais il faut rassembler tout ce petit monde et rentrer : ce soir, corvée de ménage, car nous partons demain matin.

BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE
BONNEVAL SUR ARC SAVOIE

Samedi 1er Août

 

Voilà, la maison est propre, les clés sont rendues, il ne reste plus qu'à prendre la route. Olivier et Katia passent par le Mont Cenis, nous, nous avons payé pour le tunnel du Fréjus, nous allons passer par le tunnel du Fréjus ! Un km avant le péage, nous rejoignons l'accès et nous retrouvons… bloqués. Rien ne bouge. Nous mettrons une heure pour faire un km ! Quelle arnaque ! Jamais plus nous ne passerons par là ! Enfin nous arrivons à Briançon, bien après l'heure prévue, nous nous arrêtons pour déjeuner.

Le reste de la route se fera pratiquement sans encombre, et enfin nous arrivons à Rocbaron où Olivier et Katia ont déjà déballé pratiquement toutes leurs affaires !

 

Cat.

.

 

Commenter cet article