Publié le par Cat&JM
Publié dans : #rando

BRIANCON-NICE PAR LE GR5

de Brunissard à Château Ville Vieille

 

Dénivelé positif cumulé : + 410 m

Dénivelé négatif cumulé : - 695 m

Distance :13.5 km

 

Dimanche 6 septembre

 

Petite étape aujourd'hui, aussi, nous ne nous pressons pas. "Quelle est cette curieuse construction en bois, genre beffroi, une cloche en son sommet ?" - "Cela servait à rassembler les hommes du village, en cas de problème (incendie ou autre)" nous indique la dame du gîte. Nous visitons Brunissard, puis partons sur la route jusqu'à La Chalp. Là, un sentier s'élève dans la forêt. Nous traversons un petit hameau, "Les Maisons", et continuons notre ascension. Une indication : Le Laus, 0,700 m. "On y va ?" Jean-Marc fait la grimace. Denis bougonne : "pas aventureux, le copain " Bien sûr, ce dernier pense aux deux semaines qui nous attendent et ne souhaite pas en rajouter ! Nous arrivons au très joli lac de Roue, sur le bord duquel nous grignotons. Qu'il fait bon là, c'est paisible, il fait beau. Il faut malgré tout repartir. Nous faisons le tour du lac, allons jusqu'au belvédère, admirer le paysage.

BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2

Je me sens sereine, en pleine forme… jusqu'à ce qu'on entame la longue, raide, désagréable descente sur Château Queyras. Aïe les pieds, aïe les genoux, j'arrive en bas "sur les rotules". Le moral en prend un coup ! Demain, anti-inflammatoire. Pour me consoler, nous nous installons sur la terrasse d'un petit resto "Le Temps de vivre" où nous dégustons une délicieuse salade alpine et une tarte aux framboises. Denis : "on ne m'avait pas dit que l'on faisait une rando gastronomique !" Nous traversons le Guil sur un petit pont et prenons une piste qui n'en finit pas de monter jusqu'à ce qu'un sentier redescende sur Ville Vieille. Denis trouve des "sanguins" et rêve de se faire une omelette. Arrivés à destination, nous cherchons le gîte "l'Astragale". Trop tôt, il n'est pas ouvert. Nous squattons une table de pique-nique, nous faisons un café, puis retournons au gîte. Une dame nous installe dans un grand dortoir de 12 lits où nous serons 4 : le savoyard prénommé Jean-Marc, lui aussi, sera notre compagnon de chambrée.

BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2

Une bonne douche, une "tourmente au génépi" histoire d'éliminer les toxines, et nous repartons visiter le village : armoire aux 8 serrures, deux églises catholiques semble-t-il, l'une à côté de l'autre, l'office de tourisme où nous oublions de demander pourquoi, une maison de l'artisanat exposant de fort jolis objets, jouets en bois, meubles sculptés du Queyras, des boiseaux (sculptures d'oiseaux sur rameaux de bois) dont Denis tombe amoureux et dont Jean-Marc dira : "ça ne sert à rien". 19 h, il est temps de rentrer. Durant le repas, nous apprenons que JM 2 élève des brebis pour le lait et le fromage à Albiez, du côté de La Toussuire. Encore un petit tour dans le hameau, histoire de boire une tisane et de ne pas se coucher trop tôt. Las, le troquet est fermé, à moins que nous n'ayons pas trouvé la bonne entrée !!!

 

A suivre....

BRIANCON-NICE JOUR - 2
BRIANCON-NICE JOUR - 2

Commenter cet article