Publié le par Cat&JM
Publié dans : #Rando spéléo

TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE

BAUGES

11 novembre

 

Laurent et Antonin nous emmènent vers le Margeriaz, au parking de la Place à Baban, pour une spéléorando. Et c’est parti pour une demi-heure de grimpette dans la neige pour la plus grande joie d’Antonin, impatient de voir celle-ci tomber au Chatelard ! Nous passons à la "Tanne (trou) sous le sentier" et nous arrivons à la "Tanne au Névé", ancienne glacière. Un parapet domine le trou, il aurait été possible de descendre par là si nous avions eu corde et matos. Nous continuons donc jusqu’à l’entrée, le Vestibule. Casques allumés, nous franchissons quelques passages étroits, quelques échelles, des méandres, des désescalades, des caillebotis métalliques… Des panneaux nous expliquent la formation des concrétions et des marmites, comment reconnaître les fossiles, la gélification. Nous passons au fond de la Tanne au Névé et après un passage en descente, un nouveau méandre, nous arrivons à la salle terminale de la balade. Bien sûr, le réseau ne s’arrête pas là, nous apercevons un méandre bien étroit qui donne accès à la suite… Sagement, nous faisons demi-tour, sortons de la cavité et reprenons le chemin de descente. Quelques boules de neige volent. Ouf, la voiture ... vite à l’abri… Nous déjeunons tous ensemble puis chacun vaque à ses occupations.

TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES

Pour nous, ce sera les grottes de Bange. Nous nous garons devant chez Martinod et grimpons le chemin censé y mener, mais portés par notre élan, nous montons jusqu’au plateau. Il ne nous reste plus qu’à redescendre et, presque en bas, le voilà ce sentier farceur, caché sous les feuilles. Nous arrivons vers la paroi, la longeons et trouvons le premier porche. Nous le négligeons, continuons vers le second, plus grand. Nous abandonnons les sacs à dos à l’entrée, juste munis de nos frontales et de nos appareils photos. Un petit cours d’eau formé par l’eau qui tombe du plafond nous accompagnera jusqu’au fond. Ah, voici l’étroiture ! Nous faisons notre possible pour ne pas nous mouiller. "Ouille, où sont nos genouillères ?" regrettons-nous en franchissant les blocs pointus. Le ruisseau suit ensuite des marches taillées dans le moonmilch. Nous aussi. Nous arrivons dans la galerie principale. A notre droite, pendouille une corde du haut d’une coulée. Pas de matos, pas de remontée.

TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES

Nous sommes maintenant dans une galerie creusée par l’homme, au XIXème siècle, pour permettre la visite de touristes ! Tiens, une échelle ! Les quelques barreaux nous mènent à un joli lac turquoise : c’est le siphon (-30m). Nous rebroussons chemin et sortons par le premier porche aperçu. Il ne nous reste plus qu’à aller récupérer nos sacs et bâtons. Allez, retour chez Laurent pour une seconde soirée fort sympathique autour d’un délicieux repas.

 

TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES
TANNE AU NÉVÉ - GROTTES DE BANGE - BAUGES

Commenter cet article