Publié le par Cat&JM
Publié dans : #rando

RANDO VERTIGE

MONTAGNE DE ROBION

29 MARS 18

 

Et oui, encore une fois, nous sommes partants pour la "rando du vertige" de la montagne de Robion. Cette fois-ci, nous sommes avec Robert, heureux de découvrir cette magnifique balade. Nous partons du Petit Robion et empruntons le tracé qui mène à la Chapelle Ste Trophime, perchée dans la falaise. Je m’essaie à une petite prière pour que la montée s’adoucisse sous mes pas, mais, mécréante comme je suis, la Sainte reste sourde à ma supplique et me laisse sans pitié souffrir dans l’éboulis qui s’élève sur le côté gauche de la Chapelle.

MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION

Ouf, nous prenons pied sur la grande vire, laquelle, vue d’en bas, ressemble à un trait de crayon. Pourtant, elle est belle, large, aérienne. Les vautours y laissent d’ailleurs des plumes… Un peu d’escalade facile et nous nous hissons sur la vire supérieure. Nous gravissons encore quelques ressauts avant d’arriver au sommet, à 1660 m. Quelques plaques de neige scintillent au soleil. Nous déjeunons, à l’abri du vent, sous le sommet. Profitons bien du moment, car le plus dur reste à faire…

MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION

Devant nous, l’arête, tel le dos d’un stégosaure, dresse ses pointes à perte de vue. C’est pourtant elle que nous devons chevaucher ! Cerise sur le gâteau, la neige s’amuse par endroit à cacher le relief. Courage, nous y allons. Doucement, prudemment, le vide de chaque côté nous dissuade de courir. Nous enjambons un semblant de clôture, le terrain devient peu à peu moins accidenté. Nous arrivons dans les bois calcinés. Aucun risque mais l’évolution n’est pas plus facile pour autant. Nous cherchons les cairns dans les taillis et enfin nous trouvons un sentier qui descend un peu avant Barre Rousse. Miracle, (merci Saint GPS !) nous tombons sur le chemin loupé la dernière fois avec FEC, et passons au lieu-dit Charbonniers.

MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION

Nous arrivons à la Basse de la Doux. Une piste nous ramène à Robion, des chiens aboient, une chapelle fermée nous souhaite un bon retour, une curieuse boite aux lettres nous envoie à Castellane pour la prochaine levée… Il n’est pas très tard, nous avons le temps de rentrer par la rive gauche du Verdon pour admirer encore une fois ce site magique. Petite balade de 9.5 km, 660 m de dénivelé, 5 h de marche, mais grosses courbatures le lendemain ! (enfin, en ce qui me concerne...)

Cat.

MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
MONTAGNE DE ROBION
Commenter cet article