Publié le par Cat&JM
Publié dans : #Rando spéléo

GROTTE DE LA FERRIERE

19 AVRIL 2019

 

 

C’est bientôt Pâques. Tiens, les cloches sont passées en avance à Rocbaron ! Venez vite, les louloutes… Après une fructueuse chasse aux œufs, un repas rapide, mon insatiable spéléo de fille a repéré sur un fichier quelconque une grotte pas très loin de Rocbaron. Nous nous garons au croisement Puget Ville / Cuers. Ne reste plus qu’à chercher … Une large piste nous mène vers Puget et nous arrivons aux premières maisons. Nous passons un joli petit pont, "regardez les filles comme il est joli…" Elles grommellent, le chemin devient étroit, nous baragnons dans les ronces et la salsepareille. Pourtant, un sentier me semble plus évident. Je pars devant, monte dans la colline, me dis que je suis trop haut, redescend encore et encore. Tiens, me voilà toute proche de maisons… Je suis trop bas ! Je suis perdue !

GROTTE DE LA FERRIERE
GROTTE DE LA FERRIERE
GROTTE DE LA FERRIERE
GROTTE DE LA FERRIERE

Bon, ça n’étonnera personne… Les filles l’avaient prédit en me voyant partir. J’appelle timidement "Laure…" Soudain, le téléphone : "t’es où ?" - "Je sais pas" On s’appelle, on se siffle et guidée par le bruit, je récupère mon petit monde. Laure a repéré un autre chemin, au grand dam des filles qui n’apprécient pas de faire les sangliers. C’est là ! Ah, non, c’est un four à chaux. Laure s’obstine. "J’ai trouvé !" En effet, la grotte s’ouvre devant nous. L’entrée mène à une petite salle. Mais, derrière, une lucarne me fait apercevoir une autre salle. Je fais le tour, je passe par une grille cassée et je pénètre dans la seconde salle. Rien d’extraordinaire, mais nous avons trouvé !!!

Commenter cet article