AVEN DU CAMELIE

Publié le par Cat&JM

AVEN DU CAMELIE

 

Jeudi 13

Nous traversons les champs pour rejoindre l’aven du Camelié, au milieu d’un bosquet. Christophe équipe. Une main courante nous permet d’atteindre en toute sécurité le 1er puits (P15). Nous prenons pied dans la salle Mazauric, seule salle un peu concrétionnée. Une petite galerie en chapeau de gendarme, un passage entre des blocs nous amènent à un toboggan. Sur le côté, une galerie mène rapidement à "La Baignoire", joli petit lac d’une belle profondeur, aux eaux turquoises.

AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE

Un passage bas nous conduit au sommet du P22. Une couloir descendant nous amène à un carrefour. Christophe n’ayant jamais fait "Les Montagnes Russes", c’est parti pour un crapahut sans fin de montées glissantes, de descentes sur les fesses, de passages étroits de bonne longueur. Ah mais si, il y a une fin… Nous arrivons à la trémie terminale. Ouf ! Quoique la perspective de tout refaire à l’envers ne me réjouit guère… Les descentes deviennent montées, ziiip... Jean-Marc me pousse, Christophe me tend une main secourable et enfin nous voici revenu au carrefour.

AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE

Une autre branche du réseau me semble plus facile : une grande galerie entrecoupée de passages bas dans laquelle s’ouvre le P6. Nous sommes alors dans le métro. La progression est facile. Zut, un laminoir ! Bon, l’obstacle passé, nous revoilà dans de beaux volumes. Christophe farfouille pour trouver un accès au réseau inférieur et à la rivière. En vain ! Nous parvenons au fond du fond, orné de multiples personnages (ou autres) façonnés dans la glaise. J’y retrouve même mon petit Antoine !

AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE

Grignotage puis Christophe se hisse dans les hauteurs pour toucher le bout du bout. Il ne nous reste plus qu’à faire demi-tour. Jean-Marc déséquipe le P6, puis Christophe prend le relais à partir du P22. Belle explo mais l’avis est unanime : heureusement que nous avons fait les "Montagnes Russes" avant le reste, nous n’aurions sûrement pas eu le courage d’y aller après. Quel bonheur, il fait encore jour lorsque nous sortons et un rayon de soleil déclinant nous accompagne jusqu’aux fourgons. Un peu de repos bien mérité : nous restons sur place pour une deuxième nuit au bord des champs.

AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE
AVEN DU CAMELIE

Publié dans spéléo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article