L'ANTRE DE VENUS

Publié le par Cat&JM

L'Antre de Vénus

Dimanche 31 juillet

Aïe, ouille, réveil douloureux pour ceux qui ont plongé dans les profondeurs du scialet Robin. Les spéléos rangent leur matos. Quant à nous, nous allons faire quelques courses à La Chapelle. Tranquillou, nous déjeunons au camping. En début d’après-midi, nous allons escalader sur le secteur "Cîme du Mas", à 10 mn du camping. Voiture garée, nous empruntons un bout de piste pour accéder aux falaises. Puis un sentier raide nous mène au pied des parois. Un petit vent nous caresse, nous sommes à l’ombre : le bonheur ! Chacun grimpe à qui mieux mieux. Vers 17 h 30, nous redescendons, ça suffit pour aujourd’hui… Au camping, nous retrouvons Estelle et ses enfants, Arnaud et son fils.

L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS

Lundi 1er août

Pas question de passer deux jours sans spéléo !!! Nous sommes 15 candidats à l’exploration, aussi décidons-nous de faire 3 équipes pour aller explorer "l’Antre de Vénus". Première équipe : Christophe, Natalie, Jean-Marc et Bibi. Nous pique-niquons vers 11 h à la Croix de Servagnat et go… on y va. Descente, remontée, un bâton rouge et deux cairns nous indiquent le chemin. Ah, c’est là ! Nous ouvrons la porte et un courant d’air glacial s’échappe de la cavité. Vu la chaleur extérieure, nous en sommes plutôt contents… Un boyau étroit nous mène à une main courante et à un puits de 14 m que Christophe s’empresse d’équiper de main de maître. Et nous voilà en bas.

L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS

Nous enchaînons les belles galeries jusqu’à une escalade sécurisée par une corde à nœuds. Derrière, il faut redescendre. Nous retrouvons les jolies galeries, les superbes concrétions, les remplissages calcifiés, passons devant la Pièce Montée, examinons les bans de silex, évitons sur la droite un puits de 5 m, nous faufilons sous un plancher stalagmitique, admirons les galets roulés et les impacts de gouttes d’eau sur le sol. Nous buttons sur un boyau étroit dans lequel nous nous glissons. Tiens, une coupe de remplissage est à l’étude. Des excentriques ornent la zone. Une nouvelle étroiture part vers le fond. Je m’y essaie, mais laisse vite la place à Christophe qui s’y tortille pendant un bon moment, jusqu’à trouver un bidon. La désob. n’étant pas d’actualité, il fait demi-tour.

L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS
L'ANTRE DE VENUS

Au retour, nous croisons la 2ème équipe composée d’Estelle, Noa, Mélina, Arnaud et Titouan. Arrivés à la base du puits, la 3ème équipe est en cours de descente : Fabien, Didier, Laure, les filles et Franck. Une fois tout le monde en bas, nous remontons et sortons. La chaleur nous écrase. Vite, retirons les combis… Malgré cela, le sentier pentu nous fait tirer la langue. Enfin la voiture ! Nous arrivons à la Chapelle en même temps que les Parisiens qui s’installent dans leur super appartement puis nous rejoignent au camping. Les garçons montent leur tente près du fourgon. Bientôt Laure, Franck, les filles arrivent à leur tour et... c’est la FÊTE !!!

 

Publié dans spéléo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article