Publié le par Cat&JM
Publié dans : #rando

GORGES DU CARAMY EN FAMILLE

 

Mardi 23 février 2021

Rando dans les gorges du Caramy, avec les Parisiens, René, Charlotte, Jean-Marc et Bibi.

René et Charlotte ont dormi chez nous hier soir.

Petite navette pour déposer une voiture à la Piste du Claou, fin de notre balade. Nous partons de la Crau de Piouran. Pas très agréable, la piste. Heureusement, nous voici au sentier qui descend vers la Baume St Michel où nous attend, imperturbable, depuis le XVIème siècle, l’Archange qui a donné son nom à la grotte. Nous explorons, deci-delà puis empruntons une sente raide pour rejoindre la rivière.

GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE

Nous longeons la rive gauche. Un crapaud attend sa belle sur un caillou caressé par l’onde.Des morceaux de bois entremêlés jalonnent notre parcours et nous imaginons ce que peut être le paysage en période de crue. Mais aujourd’hui, pas de souci, il fait beau et nous nous installons sur les dalles au soleil, pour pique-niquer. Les enfants (et même certains grands) font des ricochets. Pas à dire, quelques uns sont doués… Continuons, on est pas là pour s’amuser, tout de même ! Nous passons par le sentier haut pour rejoindre le départ du canal et nous glissons entre les strates de la source de la Figuière. Mais où est l’eau ? Certainement bien loin, tapie dans les entrailles de la terre, attendant son heure… Nous retrouvons le chemin au croisement Tourves/Le Claou et continuons jusqu’à la ferme Rimbert.

GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE
GORGES DU CARAMY EN FAMILLE

Dans la rivière, de superbes poissons ondulent tranquillement. Bonne motivation pour notre petit Antoine qui avait compris que l’on pouvait remonter direct à la voiture. Ah, voilà la ferme ! Qu’il ferait bon y paresser. Mais couvre-feu oblige, le demi-tour s’impose et nous retournons au croisement. Commence alors la longue montée qui rejoint le Claou de Monsieur Aubert. Encore un bout de piste et enfin nous apercevons la voiture. Quelle bonne idée de l’avoir laissée là !

Commenter cet article