Publié le par Cat&JM
Publié dans : #Divers

RANDO A LA PAROI D'ARLES

 

Mardi 4 mai

 

Petite rando ce matin, René et Charlotte devant rentrer à Toulon ce soir. Charlotte veut repérer le chemin d'accès le plus facile pour parvenir au pied de la célèbre paroi d'Arles, bien connue des escaladeurs. Nous nous garons vers les Avels puis prenons le joli sentier qui mène vers la paroi. Une grande descente et nous y voilà. Impressionnant. Je lève la tête vers le rocher surplombant et je me dis que ce n'est pas pour moi. D'ailleurs, je n'arrive pas à comprendre comment de tels passages peuvent être franchis. Et la gravité, alors ? René et Charlotte, pas impressionnés pour le moins du monde, parcourent la base de la paroi en repérant les voies qu'ils reviendront certainement faire un jour. Nous les attendons au soleil. Lorsqu'ils nous rejoignent, nous déballons le pique-nique. Le retour se fera en récupérant une piste carrossable qui peut éviter un bon quart d'heure de marche. C'est l'heure des adieux. A bientôt à Toulon... Mais pour nous, ce n'est pas fini. A notre tour, nous partons rejoindre Laure, Franck, les filles qui font un camp dans le Lot avec leur club.

Mais pas question d'emprunter les grandes routes, nous sommes en vacances. De village en village nous grimpons doucement vers le nord. Ce soir, il serait bon de s'arrêter au camping, histoire de prendre une douche. Et c'est à Naucelle que le camping du Lac de Bonnefon nous accueille. Ça fait du bien de se poser.

DE L'AUDE AU LOT
DE L'AUDE AU LOT
DE L'AUDE AU LOT
DE L'AUDE AU LOT
DE L'AUDE AU LOT
DE L'AUDE AU LOT
DE L'AUDE AU LOT

Le Schmilblic

 

Mercredi 5 mai

 

Nous continuons sur nos petites routes. Nous devons tout de même traverser Villefranche de Rouergue pour poursuivre vers Cajarc et son pont interdit aux 20 T. Jean-Marc ayant maigri, nous le franchissons sans peur. Déjà midi ! Et si on trouvait un petit resto ? Mon petit mari m'invite...C'est ainsi que nos pas et nos ventres affamés nous conduisent chez "Molino", non pas "articles de pêche en gros à Cajarc" mais où Coluche venait déjeuner de temps en temps. L'accueil est chaleureux et le repas, composé de produits du terroir, succulent. Dur de reprendre la route. Nous suivons la vallée du Lot. Pas loin, à Saujac, une source lavoir. Puis c'est le saut de la Mounine, hautes falaises qui dominent la rivière. Nous nous attendions à voir une cascade. Et bien, non ! Un ermite a jeté de là-haut, sa fidèle compagne, la Moumine (guenon) ! Nous rattrapons la vallée du Célé qui elle aussi, offre des merveilles à notre regard telle que la résurgence d'Escalery, après Cabreret. Stop !

DE L'AUDE AU LOT
DE L'AUDE AU LOT
DE L'AUDE AU LOT

Photos ! Espédaillac, Quissac, Reilhac et nous arrivons enfin à Gramat où le GAS a loué deux gîtes au domaine de Montenty, pas loin du Parc Animalier.

Cat.

Commenter cet article