GROTTE DE COMBE CULLIER

Publié le par Cat&JM

Nous nous arrêtons à l'Office de Tourisme pour trouver un camping. Pas de chance, c'est exceptionnellement fermé. Nous retrouvons avec joie Laure, Franck et les filles sur le parking du Parc et direction le gîte. Ce soir, ils sont de corvée repas. Nous mettons la main à la pâte pour les aider à nous concocter un délicieux bœuf bourguignon. Au fait, combien serons-nous ? Estelle, Laurent, Mimi, Manon, Julie, Zette, Jean-Claude, Patricia, Jean-Pierre et Geneviève (du Lot) qui nous ont rejoints, et nous quatre. Sans compter les petits qui vont manger avant : Clémence, Alice, Noa, Mélina, Lisa,Titouan. Ne manquent que Karine, Fred et Léa, occupés ailleurs.

GROTTE DE COMBE CULLIER
GROTTE DE COMBE CULLIER

Le dîner est animé, les projets pour demain fusent. Pour les enfants : la petite grotte de Combe Cullier, pour les grands, l'Igue de St Sol, les deux sur la commune de Lacave. Pendant que certains accompagneront les enfants, les autres iront équiper et explorer l'Igue. L'après-midi, les premiers seront de garde, pendant que les autres descendrons dans le gouffre. C'est très bien tout ça. Ne nous reste plus qu'à trouver un coin pour dormir, le propriétaire du gîte n'étant pas très chaud pour que nous restions devant. Et c'est vers le moulin du Saut que nous dormirons.

GROTTE DE COMBE CULLIER
GROTTE DE COMBE CULLIER
GROTTE DE COMBE CULLIER

Jeudi 7 mai

 

Nous repassons à l'Office de Tourisme de Gramat. Pas de chance, il n'ouvre qu'à 10 h, heure à laquelle nous avons rendez-vous derrière le cimetière de Lacave. En attendant les copains, nous allons repérer l'entrée de Combe Cullier. Celle-ci s'ouvre, à 5 mn, au fond d'un vallon humide. Peu à peu, tout le monde arrive. Franck, Jean-Pierre, Jean-Claude partent en fourgon sur la piste qui mène à leur trou. Soudain, nous voyons Jean-Claude revenir, le camion maculé de boue : il s'est embourbé dans une ornière ! Il repart néanmoins avec Laurent et Patou, mais se garera un peu en-dessous... Les parents équipent les enfants.

GROTTE DE COMBE CULLIER
GROTTE DE COMBE CULLIER
GROTTE DE COMBE CULLIER

Quant à nous, nous extrayons nos affaires humides et malodorantes du camion et les enfilons en grimaçant. Un mauvais moment à passer... "Maminou, Pépé, vous venez avec nous à la spéléo ?" demande Alice. "Youpi !" s'écrient en chœur mes deux chéries. En route. Un petit ressaut à l'entrée, une échelle. Nous nous passons les enfants. 7 enfants, 6 adultes. Zut, un passage dans l'eau. De nouveau, nous les portons, sur le dos, dans les bras, comme on peut. Il vaut mieux éviter qu'ils se trempent dès le début. Nous explorons une première galerie "oh, c'est beau, regarde, Maminou, y'a des stalactites !" Mais déjà ça "queute". Fred s'enfile dans un boyau rempli d'eau : "non, pas moyen avec les enfants". Demi-tour. Nous récupérons une deuxième galerie, escaladant une petite montée à l'aide d'une corde à nœuds, suivie d'un toboggan.

GROTTE DE COMBE CULLIER
GROTTE DE COMBE CULLIER
GROTTE DE COMBE CULLIER
GROTTE DE COMBE CULLIER

Crapahut, glissades, "ça, c'est de la vrai spéléo" apprécient les enfants. Estelle se tortille sur le dos dans un passage étroit avec Mélina sur le ventre. Mais bientôt nous retrouvons la sortie. "Déjà" râle tout ce petit monde, vaguement déçu. Avec Fred, nous partons à la recherche de la 3ème galerie indiquée sur la topo, accès un peu difficile pour nos rejetons. Et voilà, c'est fini, ne reste plus qu'à aller déjeuner.

Cat.

Publié dans spéléo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article