Publié le par Cat&JM
Publié dans : #rando

TETE DE LA SESTRIERE

6 MAI 2016

 

Waouh !!! comme nous avons bien dormi ! Pourtant nous nous réveillons de bonne heure et dès 8 h 30 nous sommes prêts à partir. Nous sommes à 2249 m. L'objectif ? Direction le col de la Sestrière. Nous arrivons rapidement à la neige, bien dure en ce petit matin. Ca monte, ça descend ! Allons-nous pouvoir passer ? Surtout, ne pas glisser dans cette pente raide! Jean-Marc taille des marches, tant bien que mal. Ouf, nous sommes en bas. Bien sûr, ça remonte de l'autre côté, mais c'est plus facile.

TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE

Nous passons en haut des pistes de la Foux d'Allos puis à côté de la Tête de Vescal (2515 m). Au loin, nous apercevons le Viso. De l'autre côté, nous surplombons deux jolis lacs aux eaux turquoise, admirons la Grande Séolane. Il y a de plus en plus de neige. Le col de la Sestrière (2461 m), espéré depuis longtemps, est enfin là. Un panneau : tête de la Sestrière, 0,500 km. Comment ne pas y aller ? Encore un petit effort… Après une rude montée, nous voici à 2575 m.

TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE

Nous n'espérions pas arriver jusque là. Demi-tour. Mais combien de bosses avons-nous franchies ? Ca nous semble interminable. Peut-être est-ce la faim qui nous tenaille ? Enfin, le camion. Vite, à table ! Ceci fait et bien fait, nous descendons sur Barcelonnette, le col de l'Arche, l'Italie où Jean-Marc veut essayer son téléphone. Bien sûr, ça ne marche pas, pas de réseau ! Demi-tour. Free contacté ne saura résoudre le problème. Ne reste plus qu'à reprendre la route pour rentrer à la maison.

Cat.

 

TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
TETE DE LA SESTRIERE
Commenter cet article