Publié le par Cat&JM
Publié dans : #voyage

PEROU 2016

 

 

Sous la houlette de François-Eric, nous sommes 10 à nous lancer dans l'aventure :

- 3 alsaciens : Gaby, Dany, Arnaud

- 1 auvergnate bien connue, Malou

- 6 varois : Sylvie, Gérard, Charlotte, René, Jean-Marc et moi.

 

Jeudi 19 mai

 

C'est le jour tant attendu ! Il pleut sur Roissy. On s'en fiche, on ne va pas rester là… 8 h du matin, nous retrouvons François-Eric, Sylvie, Gérard, Malou, Gaby, Dany et Arnaud, la troupe est au complet. René et Charlotte, partis depuis un mois en Equateur, doivent nous rejoindre à Lima. Impression des cartes d'embarquement. Pas si facile lorsque les machines remplacent les hommes… Les bagages sont enregistrés, nous passons le contrôle : "- Avancez vos bagages !" Gros soupir de la préposée. "- Gardez vos chaussures !", puis, deux secondes après :"- retirez vos chaussures !" Re-soupir exaspéré. Charmant !!! Nous scannons nous-mêmes nos cartes d'embarquement et pénétrons dans le couloir en plexi qui nous mène à l'avion. Décollage 30 mn de retard. Arrivés à Amsterdam vers 11 h 40, nous avons 10 mn pour atteindre le point d'embarquement pour Lima. Ouf, juste un contrôle d'identité et nous y sommes. Nous nous installons à nos places, au fin fond de l'avion, quand Jean-Marc pâlit : "mon téléphone, où est mon téléphone ?" Vidage express du sac à dos, rien. Je me dirige vers l'hôtesse pour lui faire part du problème, quand soudain, j'aperçois à 3 m, par terre, l'objet de tant de stress !!! Ouf, l'homme, tout transpirant, se calme et retrouve le sourire. 12 h 35, pile à l'heure, nous décollons. Nous transperçons les nuages et volons dans le ciel bleu. Un apéro, suivi d'un bon repas nous est servi. Nous essayons de dormir un peu entre deux films… Vers 23 h, heure française, petit dîner.

VOYAGE AU PEROU

Nous atterrissons vers 1 heure 18 soit 18 h 18, heure locale et nous sommes toujours le 19 ! Petit retour en arrière… Avons-nous rajeuni ? Je l'espère, car au contrôle, on nous prend en photo… René et Charlotte sont là, tout sourire, en pleine forme. Notre guide local, Jean-Paul, (du Valais Suisse!) nous attend pour nous conduire à l'hôtel "Habitat". Nous longeons le Pacifique, mais malheureusement, il fait nuit. Lima s'étend sur 80 km de côte, 40 km de large, et compte 10 millions d'habitants, un quart de la population péruvienne. Nous prenons possession de notre luxueuse chambre, dégustons une petite soupe, passons sous la douche et au lit, demain, debout 5 h 20…

VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU

Vendredi 20 mai

 

Debout 5 h, sans problème. Il est vrai qu'il est midi en France… Petit déjeuner, nous retrouvons Jean-Paul et nous sautons dans le mini-bus qui nous emmène à l'aéroport où nous devons prendre l'avion pour Cusco (3400 m) à 8 h. Nous attendons, attendons… Problème technique sur notre appareil, un autre avion est affrété. Enfin vers 11 h 30, nous décollons, passons au-dessus du brouillard de Lima, apercevons les sommets enneigés… Vers 13 h, nous sommes accueillis par Ricardo, notre nouveau guide qui parle français à la perfection et Miguel, notre chauffeur.

VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU

Nous posons nos affaires à l'hôtel, et comme il est trop tard pour aller au resto, Ricardo nous emmène chez lui où sa femme nous a concocté un délicieux repas de mets typiques : cochon d'Inde (cuy) parfumé aux herbes, algues, œufs de poissons, poulet aux petits légumes, pommes de terre passées dans un four en terre, puis recouvertes de terre pour une cuisson à l'étouffée, sauce pimentée très parfumée. Nous goûtons la chicha, sorte de bière à base de maïs fermenté. Le cuy et la chicha sont plutôt réservés aux fêtes. Pas de gâteau d'anniversaire, mais du cochon d'Inde ! Tu veux réussir quelque-chose ? Mange du cochon d'Inde, il te donnera sa force, car il ne recule jamais…

VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU

Retour à Cusco (nombril du monde), la place d'Armes, le Temple du Soleil (Coricancha, enceinte d'Or). Ça fait rêver ! Ce dernier a été édifié vers 1440 par le Nouvel Inca Pachacutec (celui qui change le monde). Les plaques d'or qui l'ornaient représentaient le soleil, l'argent représentait sa femme, la lune. L'or et l'argent n'avaient, pour eux, qu'une valeur sacrée. Les Incas étaient de grands architectes, de grands bâtisseurs. Les pierres des murs étaient taillées dans la durite, extrêmement dure, extraite d'une carrière distante de 30 km, découpées sur place avec du basalte, puis poncées avec du sable de quartz. Les blocs s’emboîtent parfaitement. Verticalement, un système de tenons et mortaises, horizontalement, des anneaux de cuivre et de plomb assuraient le maintien de l'édifice. Le "fruité", inclinaison des murs vers l'intérieur, permettait au temple, lors des colères de la Pachamama (terre mère), de résister aux tremblements de terre. Insérée au milieu des blocs gigantesques, la plus petite pierre taillée, de la grosseur d'un dé à jouer se prend pour une vedette… Et malgré l'épaisseur des portes, celles-ci étaient bâties avec des blocs entiers.

VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU

Les Incas observaient les étoiles et découvrirent dans la voie lactée des parties sombres (puma, lama, serpent, condor) qui par la suite, furent appelées les Ombres de Magellan. Par les fenêtres, jouant le rôle de cadran solaire, pénètre le 1er rayon du soleil, éclairant le mur opposé, aux différents solstices, hiver : 21 juin, printemps, 21 septembre, été, 21 décembre, automne, 21 mars. Les Incas croyaient en trois mondes : le ciel, représenté par le condor, la terre représentée par le puma et le sous-sol représenté par le serpent. Ils vénéraient tout ce qui pouvait relier ces trois mondes : la pluie (cycle de l'eau), l'arc en ciel… Des statues d'animaux en or (mâle) ou argent (femelle) ornaient de Parc du Soleil. Bien sûr, toutes ces richesses ont été pillées par les Espagnols qui édifièrent sur le temple l'église et du couvent Santo Domingo.

VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU
VOYAGE AU PEROU

Nous traversons la place d'Armes pour aller visiter la cathédrale et l'église de la Compagnie de Jésus. Le sol de la place était recouvert de sable marin car la mer est à l'origine du monde… Les statues sont faites de cèdre garni de feuilles d'or et devaient avoir l'air vivantes. Le style baroque indien est très chargé. Les espagnols mirent 94 ans à construire l'édifice avec les pierres trouvées sur place. La religion catholique se teintait de rites animistes. Ainsi nous découvrons une vierge dont la robe triangulaire rappelle une montagne (pachamama), un christ en jupe car les jeunes indiens ne portaient le pantalon qu'après avoir fait leurs preuves, un cheval-lama… La trinité, abstraite pour les indiens, se transforme en trois représentations du Christ… Pas bêtes, ces Incas !!! Retour à l'hôtel, un peu de repos, une bonne douche, et c'est reparti pour un dîner dans un petit resto. Tiens, il pleut ! Tant pis, jetons un coup d’œil sur la place, pleine de charme avec toutes ses lumières. Il est temps de rentrer et de se mettre au lit. Le décalage horaire se fait encore sentir.

A suivre...

Commenter cet article