Publié le par Cat&JM
Publié dans : #trek

TOUR D L'AUSANGATE

Jeudi 26 mai

 

Allez zou, il faut se secouer. Première nuit sous la tente, je suis un peu raide au réveil. Nous bouclons les gros sacs, vérifions que le nécessaire pour la journée est bien dans nos sacs à dos, et allons nous attabler pour le petit déjeuner. Mate Coca pour commencer, thé, café, il faut boire, boire. L'altitude, ça dessèche… Tartines, beurre, confiture, on ne manque de rien. 8 h 20, crème solaire sur le nez, lunettes de soleil, sacs sur le dos, bâtons bien en mains, nous sommes fin prêts. Des ouvriers gravissent le flan de la montagne pour aller travailler à la mine, un peu plus haut. Au bout de la vallée, un sentier suit le flan droit d'un étroit vallon. Nous traversons des hameaux isolés, et surplombons de magnifiques enclos en pierres sèches.

VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7

Les troupeaux d'alpagas, les oies sauvages, le ciel bleu, les montagnes, un ravissement ! Nous prenons de l'altitude et traversons des paysages minéraux, aux couleurs impressionnantes. Nous voici au col Arapa (4750 m), respirons un bon coup, avant de basculer vers une multitude de lagunes. Nous suivons l'immense lagune Jatun Pucacocha (4570 m) avant de grimper vers un observatoire qui nous offre un point de vue superbe sur une nouvelle face de l'Ausangate (eh oui, on tourne autour!) Tiens, les muletiers ne devraient pas être loin, pourtant, nous ne les voyons pas.

VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7

Qu'importe, nous attaquons la longue montée vers le col Apacheta (4850 m). Intrigué, Walter prend les devants, pour retrouver l'équipe cuisine. Nous constatons alors qu'il a la forme, le bougre. Et bientôt, il ramène Alain, penaud, et notre repas… Ils n'ont pu s'arrêter à l'endroit prévu, un berger les en ayant dissuadé. Peut-être que les Dieux en auraient été contrariés… Zut alors, pas de table ni de chaises pour ce pique-nique ! Je plaisante, bien sûr ! Ayant repris des forces, nous finissons l'ascension du col où une vue impressionnante sur la face ouest de l'Ausangate nous accueille.

VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7

Et là, tout en bas, près du lac aux eaux turquoises de l'Ausangatecocha (4680 m), de petites tentes sont montées : eh oui, c'est bien notre campement ! Ouf, délestée de mon sac, je rampe vers la tente repas. Mais là, nous retrouvons Malou, qui, essoufflée lors des deux dernières étapes, est installée dans le caisson de décompression. François-Eric pompe, relayé par le groupe. J'ai un peu honte de dire que je ne me suis pas proposée, mais je me sentais vidée de toute énergie.

VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7
VOYAGE AU PEROU 7

Bien sûr, si j'avais été seule à pouvoir le faire, je l'aurais fait. Mais l'altitude ne semble pas être la seule cause du malaise de Malou et demain elle devra redescendre pour se faire examiner à Cusco. Le repas sera un peu tristounet, le moral en a pris un petit coup.

A suivre....

VOYAGE AU PEROU 7
Commenter cet article