Publié le par Cat&JM
Publié dans : #spéléo

AVEN DE L'EAU DE LA

1ER JUILLET 2016

 

 

Nous avons rendez-vous à 8 h 45 au carrefour de Rougiers sur la route forestière de la Sainte Baume. Euh non, 9 h… Dur, dur de se lever ! Nous nous garons en face de la piste qui doit nous conduire au trou. Avec Christophe, nous prenons la tête. Je vous avais dit qu'il ne fallait pas me laisser devant. Inévitablement, nous nous perdons. Demi-tour. Repartons. C'est là ou là qu'il faut tourner ? Hésitons à aller chercher le GPS à la voiture et enfin nous tombons sur la cavité. Fait chaud. Quel bonheur d'enfiler les sous-combi !

AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA

Christophe équipe, suivi d'Alex, Luc, Jean-Marc, Guillaume et moi. Je fais voiture-balai, c'est plus sûr. Premiers puits, ensuite Alex prend le relais pour équiper la fin. Commence le ramping. Quelques jolies concrétions se laissent photographier dans le méandre. Guillaume rigole : son appareil s'est mis automatiquement en panoramique lorsqu'il a voulu photographier le postérieur de Jean-Marc !!! Nous arrivons au petit ressaut de 5 m. Attendant qu'Alex équipe, Guillaume s'insinue dans les plafonds pour quelques photos. Restera-t-il suspendu au-dessus de nous ? Tant bien que mal, il reprend sa place entre nous et bientôt nous sommes au lac.

AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA

Luc sort son projecteur et nous mitraillons. Peu d'eau à cette époque, dommage. Encore un peu de ramping et là, merveille la galerie du Cheval de Noute est intacte, juste un peu salie par les passages. Mais oui, Guillaume, tu pourras sortir ton "réflex" au retour. Nous arrivons à la salle "saperlipopette". On mange là ? Euh, non, allons explorer d'abord le réseau des Aztèques. Nous laissons les kits et partons, légers. Mains-courantes, ressaut (zut, il faut remettre le descendeur). Jolis les passages, ornés de dessins qui nous font apprécier le nom donné à cette partie. Une remontée, un autre ressaut non équipé. Luc surveille ma descente, j'apprécie son aide. Nous arrivons bientôt au bout. Christophe se glisse dans le pincement et fait encore quelques mètres.

AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA

Demi-tour. La remontée ? Luc me tend une longe bienvenue. Ah, enfin on mange. Les sandwichs sont appréciés. La petite pause aussi. Nous repartons en face dans la galerie opposée aux Aztèques. Courte, mais les idées de photos sont innombrables : "Éclaire par ci, éclaire par là, plus près, plus loin, vers le haut, vers le bas". Nous récupérons les saches dans la salle et retrouvons le Cheval de Noute. Enfin, Guillaume sort son réflex et … ses calinettes. Mises au point, éclairage, les draperies posent, les excentriques se tortillent, les stalactites s'illuminent d'émotion. Alex est sur le point de s'endormir, Christophe fouine à droite et à gauche.

AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA

Enfin, le vœu d'Alex est exaucé. Nous allons nous glisser dans Cristal Caillasses. Les parois brillent de mille feux, nous sommes sous un ciel étoilé, nous rampons sous des milliers de concrétions. "Baisse la tête, ne lève pas les fesses, plus à droite, plus à gauche… " Nous ressortirons sans avoir fait le moindre dégât. Ouf ! Ne reste plus qu'à prendre le chemin du retour. Physique le méandre qui remonte… Plus facile dans l'autre sens. Enfin les cordes.

AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA

Alex et Luc déséquipent. Jean-Marc sort le premier. Mais pourquoi mon kit se prend-il dans les cordes et refuse de me laisser sortir ! Je peste, jure et finalement m'extirpe du trou en râlant. En plus, dehors, il fait une chaleur accablante malgré l'heure tardive. Vite, où est mon short, mon tee-shirt ? Sort Guillaume, puis Luc et enfin Alex, fraîche et allègre. Nous retournons aux voitures (sans nous perdre cette fois-ci). "Biloute", euh pardon, Guillaume, nous sort ses bières belges et son saucisson. N'y voyez pas de mauvais jeu de mot de ma part ! Je dois dire qu'au total, nous avions dans les glacières, une vingtaine de bières, des chips, le saucisson de Guillaume, un napolitain et je dois en oublier. Nous avons tout mangé, mais heureusement pas tout bu...

Cat.

AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
AVEN DE L'EAU DE LA
Commenter cet article