Publié le par Cat&JM
Publié dans : #rando

PETITE AUTANE

Dimanche 9 octobre 16

 

Aujourd’hui rando : la petite Autane, 2519 m. Nous prenons le chemin déjà emprunté la semaine dernière, jusqu’au balcon de Rouanne. Fait pas très beau, le sommet est dans les nuages. Le sentier, très bien tracé, serpente à travers les prés et virage après virage, nous nous élevons tranquillement, facilement, jusqu’au col de Combeau (2303 m). Nous rencontrons une famille qui a bivouaqué là. Bizarre, ils disent ne pas avoir eu chaud ! Nous, nous avions – 3° en bas !

PETITE AUTANE
PETITE AUTANE
PETITE AUTANE
PETITE AUTANE
PETITE AUTANE

Nous admirons l’arête qui se dessine devant nous. Le gentil sentier a disparu, il faut mettre les mains pour un court passage qui nous amène sur les crêtes. Nous voici sur la tête du Seigneur, descendons jusqu’au col du même nom, pour gravir la dernière montée qui nous mène au sommet. Par bonheur, les nuages se sont dissipés et nous déjeunons au soleil.

PETITE AUTANE
PETITE AUTANE
PETITE AUTANE
PETITE AUTANE
PETITE AUTANE
PETITE AUTANE
PETITE AUTANE
PETITE AUTANE

Un peu plus bas, deux chasseurs scrutent le paysage à la jumelle. Aucun coup de feu ne sera tiré, nos petits amis sont bien cachés ! Nous redescendons par le chemin jusqu’au premier col. "Et si nous coupions dans la pente pour rejoindre le sentier, là, en bas ?" me propose Jean-Marc. Pourquoi pas ? Le départ me semble sympathique. Pourtant, je déchante rapidement dans la pente à 45 °. Pourquoi ai-je dit oui ? Nous obliquons vers un vallon, où coule un éboulis. Les pierres seront peut-être plus stables que l’herbe glissante… Que nenni ! Je maugrée, je râle, bien sûr. Le sentier s’éloigne au fur et à mesure que nous descendons. Après quelques chutes, quelques glissades, nous retrouvons enfin

le balcon, 400 m de dénivelé plus bas. Le retour se fait sans encombre, mais c’est bien fourbus que nous arrivons au camion. Allons vite raconter nos aventures à la famille Morel qui nous attend à Gap.

Cat.

Commenter cet article