Publié le par Cat&JM
Publié dans : #spéléo

WEEK-END à SAINT MARCEL D’ARDÈCHE

18 ET 19 FEVRIER 17

 

GROTTE DE SAINT MARCEL RESEAU IV

 

Nous arrivons le vendredi soir au Mas de Marquet, commune de Gras. René, Luc et Christophe sont déjà là. C’est la phase de réhydratation, à laquelle nous nous joignons volontiers. On enchaîne par l’apéro en attendant Marie qui arrive bientôt. Puis, attirés par les bonnes odeurs de cuisine, surgissent Alex, Jo et Guillaume. Ça devise gaiement autour de la table. De quoi parlons-nous ? De spéléo, bien sûr ! Nous apprenons que les fesses de Guillaume ne le gênent pas pour passer les chatières. Jean-Marc commente, désagréable : "évidemment, elles sont flasques !" Je préfère les qualifier de "à mémoire de forme." Des plans sont échafaudés pour l’explo de demain (réseau 4 de Saint Marcel). Quoi ? Départ 8 h ! Ça grogne un peu dans la chaumière ! Heureusement Christophe a déjà récupéré la clé de la grille qui ferme l’entrée naturelle. Enfin, arrive Alexandre. Ouf, il a déjà mangé, on peut aller se coucher.

 

SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV

Samedi 18 février 2017

Miracle, 8 h 05, tout le monde est fin prêt. Nous embarquons dans les voitures, direction l’entrée naturelle de Saint Marcel. Nous laissons le camping car en haut de la piste, le matos est déjà dans les voitures qui descendent jusqu’en bas. Avec René et Marie, nous partons à pieds et rejoignons le parking pour nous équiper. Voilà, la grille est ouverte (non sans difficulté) et nous nous faufilons dans la cavité. Mais… faut se baisser ! Bon, pas longtemps. Tiens, une échelle. Et Jo, tu te crois dans ton sous-marin ? Nous suivons la galerie principale, passons la Cathédrale, arrivons dans la partie aménagée. Nous regrettons que les gours ne soient pas éclairés, mais qu’importe, ils sont déjà très jolis. Il ne manque que les truites dans les bassins.:-) Au pied de l’entrée artificielle, des tonneaux, puis des bouteilles soigneusement emprisonnées (on les connaît, les spéléos…).

SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV

Nous passons sous la voûte des Maçons, c’est beau, c’est grand, c’est large, la progression est facile. Les photographes s’en donnent à cœur joie, au grand dam de Christophe qui espère bien arriver au fond du réseau IV. Ah, une étroiture. C’est la désobstruction De Joly, dans la calcite, en paroi gauche de la galerie. Nous voici à la Grande Barrière. Nous sommes à présent dans le réseau IV. Deux passages désobstrués plus loin et nous arrivons à la salle du Cyprès. Admirons la superbe concrétion en forme de… je vous laisse deviner. Et là, ça se corse… Nous descendons dans la grande salle (R4 – R8), remontons en face grâce à une corde fixe.. Une grande galerie descendante nous amène à de grands blocs où se cache une corde qui nous permet de remonter (E4), puis une autre (E4).

SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV

Une nouvelle galerie descendante nous amène dans une salle, où à droite, une escalade est équipée en fixe (toboggan E 20). "Aïe, ouille, ça glisse, j’ai chaud, j’ai soif", les commentaires vont bon train. Ça monte, ça descend, ça remonte. Enfin nous arrivons au Pont d’Arc, qui n’a rien à envier à son homologue de surface… Nous descendons au pied de l’arche et poursuivons vers le fond du réseau. Un régal pour les yeux : des concrétions blanches, draperies, excentriques, grands gours. Tout ce qu’on peut découvrir en spéléo (ou presque) est réuni là. Et voilà, ça ne passe plus.

SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV

Il est temps de déjeuner. Chacun exhibe son repas. Mais où sont passés Alexandre et Guillaume ? Bien sûr, en train de fouiner à droite et à gauche. On ne sait jamais… Nous avons presque terminé, lorsqu’ils arrivent. "Guillaume (et le garçon), à table ! " Ne nous reste plus qu’à prendre le chemin du retour, et c’est au soleil que nous ressortons vers 17 h, après 8 h d’explo. Hum, ça sent bon dehors. Nous enfilons une tenue plus civilisée, dégustons une bière que notre "responsable spéléo" avait pris soin d’apporter, un chauffeur (chauffard?) écrase la saucisse de Guillaume, Alex trouve que Christophe est plus brun que d’habitude et avons l’immense honneur de remonter la piste dans la voiture de notre vénérée présidente (et de Jo, bien sûr).

SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV
SAINT MARCEL RESEAU IV

Retour au gîte, douche, apéro. Et Marie nous cuisine un énorme, délicieux plat de spaghettis que nous engloutissons sans nous faire prier. Christophe en contact avec les spéléos du coin nous annonce que l’aven Despeysse est équipé et doit le rester. Nous avions prévu de descendre, explorer l’amont et déséquiper en remontant. Du coup pourquoi ne pas faire la traversée Despeysse/Saint Marcel ? C’est d’accord, mais il faut se lever de bonne heure demain, pour faire le ménage avant de rendre les clés. Départ 8 h.

Cat.

 

Commenter cet article