Publié le par Cat&JM
Publié dans : #Divers

LES SAINTES

 

Mardi 23 mai

 

Il n’est pas possible de quitter la Guadeloupe sans avoir visité Les Saintes. Vu les embouteillages que nous rencontrons toujours vers Capesterre, nous partons vers 6 h 30 pour prendre le bateau à 8 h 15 à Trois Rivières. Mais bien sûr, aujourd’hui, ça roule à peu près bien, aussi arrivons-nous en avance. Allez, cafés, croissants pour patienter. Nous embarquons sur le "Miss Caraïbes". Nous quittons le port et amorçons la traversée. Mais, c’est que ça bouge ! Nous comprenons pourquoi il nous était interdit de nous mettre dehors. Des vagues énormes passent par-dessus le bateau. Nous débarquons aux Saintes, sur la Terre de Haut.

LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES

Nous louons un scooter car il est impossible de tout faire à pieds. Quel engin ! Un peu tape-cul… Bon, mais il roule, ce n’est déjà pas si mal. Nous nous hissons jusqu’au Fort Napoléon, citadelle Vauban. Nous visitons le musée, un peu hétéroclite : maquettes de bateaux, poissons, coquillages, reconstitution de la bataille navale entre les Français et les Anglais pour la possession des Îles (1792), case créole, outils et ustensiles du quotidien… Tout autour s’étend un jardin botanique où nous apercevons quelques iguanes et d’où la vue sur les Îles est superbe. Nous redescendons vers la baie de Marigot, puis la baie de Bompierre. Nous achetons des sandwichs pour les déguster tranquillement dans l’Anse du Figuier, sous un petit kiosque.

LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES

Des chèvres viennent nous voir. Des poules picorent. Mais, c’est que ce petit monde en veut à nos sandwichs ! Nous devons lutter pour défendre notre bien ! Nous reprenons notre scooter pour aller jusqu’au Pain de Sucre. Il fait chaud. Avec délice, nous plongeons dans l’eau où des milliers de poissons nous attendent. Il nous reste à aller admirer Grande Anse où la baignade est interdite, trop de rouleaux, à visiter le drôle de cimetière, orné de lambis (gros coquillage), avant de retourner vers le port pour rendre le scooter. Nous savourons une petite bière en attendant le départ du bateau. Le retour se fera sur un vieux rafiot, mais nous sommes dehors.

LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES
LES SAINTES

Attention aux embruns ! Nous débarquons à Trois-Rivières, récupérons la voiture et en route pour la distillerie Longueteau, pour quelques achats.

Commenter cet article