Publié le par Cat&JM
Publié dans : #rando

LE VERDON

4 AU 6 MAI 2018

 

"Qui trop écoute la météo, passe sa vie au bistrot" professe le dicton bien connu…

C’est pourquoi, en ce vendredi, faisait fi des prévisions pessimistes, nous prenons la route pour Baudinard. Et si nous essayions de retrouver la grotte "Baume de l’Église" que nous avons cherché en vain la dernière fois ? Nous garons le fourgon. La pluie, mécontente, nous agresse. Tant pis, ce sera pour une autre fois. Nous repartons, nous nous égarons vers Bauduen, au demeurant fort joli avec son petit port, piquons au sud. Soudain, les nuages se déchirent, le soleil illumine le paysage. Demi-tour. La Baume de l’Église nous attend. Nous descendons à travers bois, essayons un sentier, un autre. Rien à faire, nous sommes au-dessus de falaises, impossible de trouver le passage. Nous remontons, mais sans avoir dit notre dernier mot. Nous longeons les gorges, rive gauche, jusqu’au Pont de l’Artuby, où nous bivouaquons.

IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL

Réveil matinal, le samedi matin, pour jouer à cache-cache avec le mauvais temps prévu. A 8 h, le parking de la Falaise des Cavaliers accueille notre camion. Nous plongeons dans la descente… rude, longue ! Quelques aménagements, mais bon, je m’attendais à pire. Enfin le Verdon ! Grondant, bouillonnant, majestueux ! Les arbres prennent un bain de racines ! Bref, il y a de l’eau. Nous arrivons à la passerelle qui enjambe la rivière. En face, un chemin remonte vers La Maline. Nous restons sur le sentier de l’Imbut, toujours aussi magnifique, entre l’eau turquoise et les falaises creusées d’immenses baumes. Des rampes, des marches taillées, une passerelle nous font nous demander où nous passions avant. Pourtant, nous n’avions jamais eu de problème… Peu avant le styx, un passage nous oblige à mettre les pieds dans l’eau et à partager une pierre avec deux crapauds qui s’en donnent à coeur-joie…

IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL

Nous continuons jusqu’à l’Imbut, où l’eau s’enfonce en mugissant sous les rochers. Nous déjeunons sur le chaos de blocs puis rejoignons le départ du sentier Vidal. Le soleil, de la partie jusqu’ici, joue à cache-cache avec les nuages. Des rampes, des échelles nous ramènent peu à peu sur le plateau. Facilitée, la remontée se fait rapidement. Mais je dois avouer que le caractère sauvage de la rando a tout de même été préservé. Nous choisissons de rejoindre les Cavaliers par la route (3 km). Non, non, pas pour faire du stop… Mais pour admirer le Verdon, vu d’en haut. Sur la rive opposée, nous repérons aux jumelles la via corda qui traverse les falaises, se fait tyrolienne, s’insinue dans les baumes. Il est presque 15 h. La pluie commence à tomber, et c’est en courant qu’en 5 mn, nous rejoignons le fourgon. Nous avons bien mérité de faire un peu de balade motorisée. Nous faisons le tour par Trigance, Pont de Soleil pour rattraper la rive droite puis la route des Crêtes. Arrêt obligatoire aux nombreux belvédères qui nous voient jouer les vrais touristes, appareils photos à la main. A La Palud, nous montons vers Châteauneuf les Moustiers, où nous nous installons dans la plaine pour la nuit.

IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
IMBUT ET SENTIER VIDAL
Commenter cet article

Claire 18/06/2018 12:22

Bonjour,
Nous avons prévu de faire cette randonnée le week end prochain et nous nous posons la question de la "sécurité" du sentier Vidal. Je sais qu'il a été réouvert fin avril après plusieurs années de fermeture. Est ce que son ascension reste technique voire dangereuse (a priori limite de la via ferrata sans longe...) ? Merci de vos retours ! Cordialement.