Publié le par Cat&JM
Publié dans : #rando

BAOU DE SEREIN - AGNIS

Dernier jour de confinement des 10 km. Nous respectons ! Cherchons une balade dans la limite imposée. Nous embarquons le voisin. A Méounes, nous prenons la direction de Signes, puis à droite la petite route de La Marseillaise. Attention aux dos d’ânes, même la modus réussit à frotter ! Nous nous garons après le centre équestre et montons par la piste du Vallon d’Agnis. Les rochers dressent leurs formes curieuses. Nous arrivons au Jas du Murier puis à l’ancien habitat du Marquis. Nous montons alors jusqu’au gouffre du même nom. Allons-nous le trouver ? Sur la gauche de la piste, une sente peu évidente grimpe à travers les broussailles. Il est là ! Deux rouleaux de fils de fer sont posés devant l’entrée. Intention avortée de le sécuriser ?

 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS

Nous rejoignons la piste et continuons vers le Petit Marquis, superbe dépôt d’ordures. Denis envisage vaguement une dépollution. Des volontaires ? Demi-tour. Nous remontons vers la croisée de chemin et prenons à gauche une piste qui descend et où Denis voudrait retrouver un trou qu’il avait déjà repéré. On y est. Denis désescalade l’entrée. Au fond, de l’eau coule. Mais… ça mouille ! Nous reviendrons par temps sec… De jolies dalles s’étalent au soleil et nous appellent : "venez, c’est l’heure de déjeuner". Nous ne résistons pas. Malgré le vent, il fait bon s’y prélasser. D’autant plus que c’est joli, un petit lac temporaire (il a beaucoup plu ces derniers jours) dans lequel se reflètent la végétation et le calcaire sculpté par les éléments. Seule, la ligne haute-tension dépare le paysage. La voir un jour enterrée me paraît utopiste !

 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS

Nous n’avons fait que la moitié de la balade, nous annonce Jean-Marc. Naïvement, je le crois. Nous continuons en direction de la ferme de la "Verguine". Plusieurs cabanons ont trouvé le coin joli et se sont installés. Nous voulions faire une boucle par le Jas de Marrou, mentionné "ruines" sur la carte. Hélas, celui-ci a été racheté et les panneaux "Propriété Privée, défense d’entrer" fleurissent un peu partout. Des personnes déjeunent devant leur maison. Renseignements pris, ils nous déconseillent de passer par là. Il ne nous reste plus qu’à retourner sur nos pas. De retour au Petit Marquis, nous montons jusqu’au parking de chasse. 3 possibilités s’offrent à nous. Essayons à droite. Le sentier, large au début se perd dans les broussailles. Mais nous avons déjà fait un bout de chemin. Grr !!! Retour au parking.

 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS
 BAOU DE SEREIN - AGNIS

En face de nous, un sentier descend tout droit. Quelque peu échaudés, nous craignons d’être obligés de remonter. "Prenons la piste à gauche". Nous faisons alors le tour du "Baou de Serein". C’est alors que sur notre gdroite débouche le sentier que nous avions négligé, qui coupait et nous aurait évité par mal de km. Nous retrouvons la variante du GR que nous descendons par le "Haut Cauvet". Nous traversons de splendides zones de falaises calcaires et surprise… une splendide tête d’aztèque surveille nos pas. Hélas, en bas, le ball trap se déchaîne et toute la fin de notre balade se fera dans un bruit épouvantable de coups de fusil. La guerre nous a rattrapés !!! Il n’y a pas de limite à la bêtise humaine.

Notre petite rando de 12 km s’est transformée en une "bavante" de 18 km plus ou moins agréable.

Commenter cet article