AVEN GROTTE MISTRAL

Publié le par Cat&JM

Le film de Vincent.

LE MISTRAL

20 novembre 2021

 

Dès 9 h 30 en ce samedi matin, nous retrouvons Laure et Christophe à la Roquebrussanne. Nous chargeons nos affaires dans la voiture de Laure et c’est parti pour la Sainte Baume où nous attendent Jérôme et Vincent, au départ de la piste qui mène à l’Eau de Là. L’entrée du trou n’est pas loin, aussi nous équipons-nous tout de suite. Les avis divergent quelque peu quant à l’itinéraire. Nous nous retrouvons donc à galérer dans les broussailles. "Si, si, le sentier est par là !" Effectivement, nous finissons par le rejoindre et en 15 mn, nous sommes à l’entrée de la grotte.

AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL

Nous enfilons les baudriers. Laure, Christophe et Jérôme sont déjà partis et à notre tour, avec Vincent, nous nous glissons tranquillement dans la galerie d’entrée, suivie d’un plan incliné qui nous mène à un P10 que Laure est en train d’équiper. Nous passons à côté du shunt qui donne accès au P22. Nous l’ignorons volontairement pour rejoindre le lac au-dessus duquel nous passons sur des mains courantes en fixe. Un bout de galerie , une traversée en vire installées de main de maître, une étroiture où Christophe, baudrier ôté, se glisse, suivi de Jérôme. Nous les attendons sagement, sachant que la suite reste très hypothétique…

AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL

Les voilà qui reviennent. Demi-tour jusqu’au début de la vire. Jusque là, nous sommes encore à peu près beaux et propres. Le trou est joli, très concrétionné. Nous nous lançons dans le P15, à la base duquel nous nous installons pour grignoter. Ça devient humide, collant. La boue est partout ! Nous nous glissons entre des blocs qui nous amènent à un P10. En bas, réseau des Perles nous promet la topo. Nous avons hâte d’y être ! Christophe farfouille en haut, en bas, jusqu’au fond, en attendant que nous soyons tous descendus. Mais où sont les perles ? Laure, Jérôme, Vincent cherchent à leur tour. En vain. Nous avisons une flaque en bas de la corde où brillent des pierres de toutes les couleurs.

AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL

Nous décidons de les baptiser "perles", puis remontons jusqu’à la base du P15. Un passage entre de jolies concrétions blanches et des draperies nous conduit au P22 que Christophe équipe. Soudain : "Go Pro", crie Jean-Marc. Son propriétaire n’ayant pas envie de descendre le puits, la coquine a décidé d’y aller toute seule… Laure se dévoue et va récupérer la fugueuse, qui s’en tire sans bobo. Retour tranquille mais boueux au P15 où les pantins remplis de glaise collante nous refusent leur aide. Pourquoi ne pas essayer de traverser le lac au lieu de franchir la vire ? Au point où nous en sommes, essayons… Et ça passe à merveille, l’eau arrive à peine au-dessus des chevilles.

AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL
AVEN GROTTE MISTRAL

Laure attend Jérôme pour lui faire équiper un petit P9, sur le côté. Vincent, Jean-Marc et moi prenons le chemin de la sortie. Trois blocs de boue surgis d’un trou ! Il fait encore bon dehors, au soleil. Mais quand nos acolytes apparaissent, le soleil a disparu et le froid nous a saisi. Retour vers les voitures, il commence à faire sombre. Malgré tout, une petite bière bien fraîche est la bienvenue avant de se quitter. Bilan : bonne ambiance, belle explo, deux jours de nettoyage et une go-pro qui aura survécu à une chute de 22m !

Publié dans spéléo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article