LE DESTEL

Publié le par Cat&JM

LE DESTEL

28 NOVEMBRE 21

 

Il y a longtemps que nous n’y sommes pas allés, pourquoi ne pas faire une petite balade dans les gorges, en ce dimanche où le soleil est revenu ? Denis est de la partie. Nous avons rendez-vous avec Laure, Franck, les filles, à 9 h 30 devant le Club Canin. Il fait frisquet. Nous traversons la Reppe , admirons un four à chaux et rejoignons le Destel. Vu la pluie tombée dans la semaine, la rivière coule bien. Du coup, nous sautons d’une rive à l’autre et enjambons des arbres et branches, pour essayer de ne pas se mouiller les pieds. Les filles sont ravies et crapahutent à qui mieux mieux. Nous laissons, sur notre droite, l’éboulis qui descend du Château du Diable. De l’eau sort du pierrier en clapotant.

LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL

Plus loin, nous jetons un coup d’œil à la grotte de La Bombe (ou de la Grenouille), mais un siphon, dès l’entrée, nous en interdit l’accès. De jolies cascatelles, des marmites que nous évitons en passant par la droite, des dalles inclinées sécurisées par des chaînes et toujours en remontant, nous arrivons à la cuve infranchissable sans matériel. Fini de jouer ! Un petit retour en arrière et nous rattrapons le tracé jaune qui grimpe, grimpe dans la pente très raide. Nous voici à la Fontaine des Joncs.

LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL

Nous continuons alors vers la grotte du Berger. Hum, il fait bon ici. Bon, pas de soleil, mais pas de vent non plus. Pourquoi ne pas manger là ? Des planches installées nous servent de bancs. Quel confort ! Et en plus, au fond, où bien sûr notre curiosité nous pousse, il fait chaud ! Dûment restaurés, nous reprenons le sentier qui monte pour rejoindre le GR. Ah, du soleil ! Oui, mais aussi un vent déchaîné et glacé. Pas de GR, mais un tracé vert qui nous mène au dessus du Château du Diable. Denis et Franck repèrent la prochaine balade… Sous le télégraphe à bras, nous prenons le tracé jaune à droite qui doit nous ramener vers les voitures.

LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL
LE DESTEL

Mais comment ne pas descendre l’escalier qui mène à la Reppe souterraine à partir de l’entrée du Labius ? Et maintenant, si on allait faire un tour à Evenos ? Comme ça a changé depuis notre dernière visite ! Le site du château, encore en cours de réfection, est joliment aménagé. La vue sur le Destel et les Grès de Sainte Anne est superbe. Mais il est tard, nos maisons bien chaudes nous attendent. Nous repartons,les Carqueirannais d’un côte, nous de l’autre.

Publié dans rando

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article