LE VERCORS - COL DE CARRI

Publié le par Cat&JM

LE VERCORS -COL DE CARRI

29 novembre au 1er décembre 21

 

Partis le lundi après-midi par les petites routes du Vaucluse et de la Drôme, nous bivouaquons vers Chabeuil, au bord de la Véore, à côté des Péris. Cool, pas de neige ! Le lendemain matin, nous sommes venus pour ça, nous allons à St Jean-en-Royans, acheter du matériel à Croque Montagne. Ceci fait, et bien fait, nous passons par Saint Laurent-en-Royans et le col de La Machine pour rejoindre le Col de Carri (1202 m). La route est bien blanche, les chasse-neige passent et repassent, tantôt poussant la neige sur le côté, tantôt la propulsant en un jet impressionnant. Arrivés à destination, nous préférons prendre des forces avant la rando.

LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI

Bien nous en prend ! Brusquement, le beau ciel bleu se laisse envahir par les nuages. Courageusement, nous chaussons les raquettes. Nous prenons une piste, en nous enfonçant jusqu’aux genoux. "On ne va pas aller loin…" pensais-je. Effectivement, outre la difficulté, ce n’est pas la bonne piste ! Nous revenons au col, et là sur la gauche, une trace que nous suivons allègrement. Zut, elle s’arrête. Nos gentils prédécesseurs ont dû se décourager… A nous maintenant de souffrir ! Nous nous relayons pour faire la trace : "je vais jusqu’à la marque rouge, sur l’arbre" – "OK" – "à toi" – "je vais jusqu’au prochain virage" – "d’accord".

LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI
LE VERCORS - COL DE CARRI

C’est ainsi, que mètre après mètre, nous gravissons la pente jusqu’à l’Estouble (1360 m) et son point de vue. Il nous aura fallu 2 heures pour faire 2 km ! Pas mal, non ? Il fait froid, nous ne traînons pas. Le retour sera plus rapide et en 3/4 d’heure nous sommes au fourgon. Nous nous changeons (bizarre, les pieds, les jambes sont un peu trempés!). Nous partons pour La Chapelle-en-Vercors. "Allons-nous jusqu’à Grenoble pour trouver des prises d’escalade ou redescendons-nous par le Col du Rousset ?" Trop tard pour Grenoble. La plongée sur Die par le Col est un enchantement au soleil couchant. Les aiguilles de rochers se découpent en noir sur le ciel flamboyant. Puis après le col de Cabre, nous trouvons un coin sans neige pour dormir, vers Aspre s/Buech. Pas de neige, peut-être, mais un vent à décorner tous les taureaux de Camargue ! Le fourgon tangue, on se croirait sur un bateau. Ouf, dans la nuit, le calme revient. Au matin, nous reprenons la route pour Rocbaron en passant cette fois par Sisteron, le plateau de Valensole, Riez.

Col de Carri

Publié dans raquettes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article