TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS

Publié le par Cat&JM

TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS 2757M

 

Jeudi 30 juin

Pourtant, il faut se lever ce matin. Les "vacances" ne sont pas finies ! "Allez, Simon, debout…" Nous nous garons à La Chalp (1768 m). Nous traversons le torrent de l’Aigue Blanche et prenons la piste à travers champs jusqu’aux Pré de La Chalp et Pont du Moulin (2 km). Dire que l’on aurait pu se garer là ! Nous remontons le GR 58, passons au pied d’une jolie cascade. "Dommage que ce ne soit pas l’heure de manger, on y serait bien" dit le Loulou. Nous entamons la rude montée dans le vallon du Rif de Lamaron, passons à côté de la cabane du Puy, puis montons dans les bois. Des nuées de mouches nous harcèlent. Que faire, sinon continuer ? Peut-être que plus haut, elles nous lâcheront !

TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS

Le sentier semble arriver sur un replat. Serait-ce le col ? Ah, mais non, bien sûr, il est encore tout là-haut, comme d’habitude ! Enfin, nous voici au col des Estronques (2651 m). Nous dégustons une barre avant d’attaquer la montée vers Tête de Jacquette (2757 m). Bravo à mon courageux grand garçon qui aura gravi quasi 1000 m de dénivelé. Au sommet, des pierres sont curieusement disposées en cercles concentriques. Des hypothèses ? Petit pique-nique avant d’attaquer la redescente.

Retour au camping et repos.

TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS
TETE DE JACQUETTE-QUEYRAS

Publié dans rando

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article