Publié le par Cat&JM
Publié dans : #spéléo
Sardaigne 2009

 

Sardaigne du 25 Avril au 3 Mai

 

Vendredi 24 avril 2009

13 h 30 : Tout est prêt, en route pour Gênes où nous arrivons vers 17 h. Il nous reste 3 h avant le départ, donc pas de stress pour trouver le lieu d'embarquement. Notre bateau : « Le Fantastic ». Espérons qu'il tiendra ses promesses ! Jean-Marc embarque avec le camion, et moi à pieds ! Ce sont les instructions ! On se retrouve salle Tiepolo, pont 9 (sky) où nous avons nos fauteuils réservés. On dépose nos sacs à dos puis c'est du pont que nous admirons les manœuvres de sortie du port. Petit dîner à l'Américan Cafet et c'est le début d'une très longue nuit. 2 télés salle Tiepolo, 2 programmes différents jusqu'à 1 h du matin. Les fauteuils, pas très confortables nous occasionnent quelques courbatures au réveil.

 

SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE

Samedi 25 avril

Enfin, c'est l'arrivée à Porto Torrès vers 8 h 15 après 11 h de voyage. Petit déjeuner près du port. La ville n'est pas très jolie, et tout est fermé. Même les stations service refusent nos cartes bleues.

Nous prenons la direction de Nuoro. En chemin, nous nous arrêtons au site archéologique de Santa Sabina, vers Silanus (X°, XI° siècle) et admirons le Nuraghe (1800 à 500 avant J.C.)

Nuoro, Oliena, Dorgali où nous faisons nos dernières courses. Le paysage change. La montagne dans la mer.

Pique-nique au dessus de Cala Gonone et nous continuons la route vers Urzulei notre destination, le siège du Congrès National Italien, spéléo bien sûr. La région est superbe. Inscription au secrétariat du congrès. De sympathiques italiens parlant français répondent avec patience à toutes nos questions. Puis munis d'un joli bracelet, nous partons en quête du camping. Mais seules les tentes sont acceptées. On nous propose de nous installer sur un remblai à côté du Spéléo bar. Nous fuyons et prenons la route de Su Palu pour trouver un bivouac plus accueillant. Arrêt au bout de la route (Teletote) où des spéléos italiens nous mènent à l'entrée de Su Palu. Que la nuit sera bonne, dans un vrai lit.

 

SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
Grotta Donini

Dimanche 26 avril

Réveil agréable à côté de la rivière. Nous remontons au col au dessus d'Urzulei pour attendre Didou et ses copines Flower et Catherine, qui nous rejoignent aujourd'hui.

Une fois réunis, nous prenons la piste de Campos Bargios (une quinzaine de kms) pour faire la traversée Donini, un canyon souterrain. Quand soudain, un drôle de bruit en provenance de la roue avant nous alerte. L'enjoliveur s'est déjà enfui, récupéré par Didou. Et oui, nous avons crevé !

On installe le crick. Clic, clic. Le pas de vis refuse de faire son travail et le cric de soulever le camion. Heureusement, Didou est là et son cric avec lui. Sauvés, nous pouvons continuer. L'entrée de Donini se trouve dans le canyon d'Orbisi. 4 puits à descendre et nous voilà dans l'eau. Aïe, elle est fraîche. Nous aurions dû mettre nos vestes en 5 mm. Après 2 h de crapahu et de nage, nous arrivons à la cascade finale.

50 m de rappel en pleine falaise. Encore 1 h de marche et de grimpette et nous retrouvons la piste qui nous ramène aux voitures.

De retour à Urzulei, Didier et les filles s'inscrivent au congrès, nous dînons ensemble puis retournons dormir vers Su Palu.

SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
Su Palu

Lundi 27 avril

Didou nous rejoint et nous voilà en route pour Su Palu. Une fois franchie la grille d'entrée (avec difficulté pour certains), nous descendons dans une série de failles équipées. Traversée d'une grande salle garnie de blocs et c'est la rivière. Quelques passages bas pour donner l'ambiance et nous arrivons au passage clé de la cavité : un boyau de 5 m, noyé. C'est vraiment là ? Jean-Marc hésite mais une cordelette destinée à tirer les kits nous montre le chemin. Allez, courage ! De l'autre côté, toujours la rivière que nous suivons pendant un moment pour déboucher dans de grandes salles chaotiques. Ca monte, ça descend entre les blocs. C'est Alla Loma. Nous rejoignons une autre rivière. Des passages en vire nous permettent d'éviter une cascade et nous arrivons au White Nill, magnifique rivière ornée de concrétions qui nous mène à un immense lac dans lequel se jette une cascade par une grande ouverture en face de nous. Nous contournons le lac et remontons vers El Alamein et le « Camp », grande zone sèche et sableuse. Nous poursuivons encore une demi-heure dans une rivière bleu-turquoise (Blue Nill). Il est temps de faire demi-tour. Casse-croûte au Camp et retour à contre-courant. Nos cuisses et nos mollets s'en souviendront !

Pour le retour même punition

De même que Jean-Marc, qui au passage de l'étroiture fait bouchon et n'apprécie pas de voir monter l'eau. Une fois dehors, nous croyons apercevoir le soleil, mais ce n'est qu'une illusion. La pluie nous rattrape et ne nous lâche plus. Les filles nous amènent l'apéro (très apprécié) et récupèrent Didou. Jean-Marc et moi restons sur place car la balade prévue le lendemain part de là. Un bon repas et au lit. Mais la nuit sera un peu agitée, tempête ou excès de fatigue ?

 

SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
Randonnée Codula di Luna de Teletotes à la Cala Luna

Mardi 28 avril

Le soleil est de retour entre les nuages. Beaucoup de vent mais il ne pleut plus. Nous en profitons pour ranger le camion (quel bazar on peut mettre en un rien de temps !).Étendage des combis néoprène, des combis spéléos etc... Il est 11 h. Mais que fait Didou ? Il devrait être là depuis une heure. 11 h 30, toujours pas de Didou ! Nous nous résignons à remonter. Il faut dire que la route de Su Palu est étroite, sinueuse et fait 12 kms. Dans la redescente sur Urzulei, nous croisons enfin Didou. La tempête a déchiré sa tente et cassé les piquets. Je crois que le bougre s'est rendormi alors que nous l'attendions. Retour à Teletott (on la connaît par coeur, la route) où malgré l'heure tardive nous décidons de faire la rando prévue : suivre la rivière jusqu'à la crique de Cala Luna. Le sentier, bien marqué, traverse des paysages magnifiques, jusqu'à.... disparaître.

On décide de suivre le lit de la rivière. Nous la traversons une fois, deux fois, dix fois. Didou retire ses chaussures, une fois, deux fois. Non, pas dix fois, il a compris, il fait comme nous, les pieds et les chaussures dans l'eau. Petit à petit la rivière disparaît, remplacée par de grandes étendues sableuses. Mais où est donc la mer ? Après ce virage ? Cet autre ? Ou cet autre ? Cela fait 4 h que nous marchons. Enfin, un panneau « spaggia » nous conduit à ….. un bar ! C'est pour le moins inattendu. Pour arriver à la crique, il nous faut encore traverser une lagune avec de l'eau à mi-cuisses. Mais que font tous ces gens sur la plage ? Nous comprendrons le lendemain. Petite bière au bar, pique-nique de midi à 18 h, puis il faut songer à retourner. Didou prend la tête à un train d'enfer. Craint-il de se faire sermonner par les filles qui nous attendent à Teletott ? Nous marchons sans hésiter dans la rivière jusqu'à ce que Jean-Marc qui me tendait galamment une main secourable glisse et se retrouve les fesses dans l'eau. D'un seul bond, il se relève comme un beau diable, S'est-il fait piquer par un serpent ? Mais non, il veut juste éviter l'immersion totale de son énième GPS, dans sa poche droite. Ouf le GPS est sauvé, mais son propriétaire s'est ouvert la main ! Qu'importe, le GPS est sauvé … Peu de temps avant la nuit, nous rattrapons le bon chemin au grand soulagement de Didier qui n'a pas de frontale. C'est à 21 h 30 que nous rejoignons les deux copines, affamées, mais pas inquiètes.

SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
Visite de la Grotte de Bue Marino et de la côte jusqu'à Cala luna

Mercredi 29 avril

9 h 30, rendez-vous avec Didou et les filles au col au-dessus d'Urzulei. Direction Cala Gonone où nous prenons le bateau pour la Grotte de Bue Marino. Didier est bien déçu, je lui avais promis une visite de la grotte en barque. En réalité, la visite se fait à pieds. Il faut marcher ! Après nous avoir récupéré, le bateau passe à Cala Luna, où nous sommes arrivés hier. Nous réalisons alors comment étaient arrivés les gens sur la plage ! La côte est superbe, percée de multiples trous, la mer est turquoise. A Cala Golone, nous dénichons une petite pizzéria bien sympathique. Sur le chemin du retour nous rencontrons le GSO. Nous en profitons pour leur demander des renseignements sur Su Bentu. A Urzulei, nous récupérons la documentation du congrès et visitons les différentes expos. (Le congrès commence aujourd'hui.)

SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE

Su Bentu

Jeudi 30 avril

Départ 8 h. Direction Dorgali puis Sorgente di su Gologone. Là une piste nous même à l'entrée de Sa Ocche et Su Bentu. Au refuge, il faut quelque peu parlementer pour obtenir la clé. Rassuré par nos bracelets du congrès, le gardien finit par nous la confier en échange de la promesse qu'elle lui soit rendue avant 18 h. Après avoir ouvert la grille, nous confions donc la clé à Flower chargée de la ramener au refuge. Et nous voilà partis, Didou, Jean-Marc et moi. Puits de 15 m, petite escalade, ressaut. En bas, la rivière nous appelle, mais sur les conseils des Ollioulais, nous avons choisi de prendre les vires. Enfin, deux qui ne voulaient pas se mouiller !,,, Interminables vires, une erreur d'itinéraire nous coute 1 h et nous fiche une belle trouille : le câble sur lequel était accroché Didou casse. Première descente dans la rivière mais ça ne passe pas sans néoprène. Nous remontons et retrouvons le bon chemin et les vires sans fin. Et ça continue encore et encore. De cordes en câbles, de montées en descentes nous rejoignons de nouveau la rivière, pleins d'espoir. Mais au bout d'une trentaine de mètres une corde nous indique qu'il fait remonter. Cela fait 4 h que nous sommes pendus sur des câbles et nous décidons de faire demi-tour. Où sommes nous exactement ? La topo un peu imprécise ne nous permet pas de la dire. Le retour nous semble plus court et nous en profitons pour repérer, pas loin de l'entrée, la descente vers la rivière. Car nous comptons bien revenir. Et peut-être pas la rivière cette fois-ci.

 

Retour à Urzulei et diner au Spéléo-bar. Puis nous rejoignons notre bivouac préféré à Teletott.

SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
 Randonnée au bord de mer à Perda Longa

Vendredi 1 mai

Après avoir rejoint Didou et les filles au-dessus d'Urzulei à 10 h, nous prenons la direction de Baunei et de la Punta Pedra Longa. Flower et Catherine prennent l'option plage, et les trois restants partent pour une jolie rando le long de la côte.

Après quelques courses à Dorgali, retour à Urzulei pour une nouvelle visite des stands et photos. Dîner au Spéléo-bar où nous rejoignent Alain, Marie, Marcel et Angélique.

Nous décidons de bivouaquer au-dessus d'Urzulei, vers la fromagerie.

SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE
SPELEOLOGIE EN SARDAIGNE

retour vers Porto Torres

Samedi 2 mai

La fromagerie nous tente bien et nous ne résistons pas à l'achat de délicieuses tomes de chèvre et de brebis. A Dorgali, achat de vin sarde, de liqueur de myrthe, et d'amaretti. Prenons la direction de Nuoro. En chemin, nous nous arrêtons pour admirer la tombe de Géant S'ENA'E THOMES. Déjeuner dans un agréable petit restau au bord la SS 129. Enfin arrivée à Porto Torrès, un peu trop en avance à mon goût. Le bateau, le Fantastic, le même qu'à l'aller, n'est qu'à 20 h. Si nous sommes à l'embarcadère 3 h avant, nous constatons que des voitures n'hésitent pas à se présenter à 20 h, 20 h 15 voir 20 h 30. Enfin nous partons. Serait-il possible d'échanger nos fauteuils pour une cabine ? Plus de cabines, mais une suite !,,, Avec même un groom pour nous accompagner ! Quand on a les moyens, n'est-ce pas ? Dîner à l'Américan Cafet où nous commençons à avoir nos habitudes... Nuit de rêve, bercés par la mer.

Commenter cet article

Paul Catherine 21/03/2018 19:03

Coucou à vous tous, c'est la première fois que je découvre votre site, vraiment bien fait et les photos donnent envie d'aller partout. Mais c'est l'envie d'aller en Sardaigne avec Marcel qui m'a fait découvrir votre site.
Auriez-vous quelques renseignements à nous communiquer pour aller faire de la spéléologie et surtout la travers/canyon (que nous n'avions pas trouvé il y a très longtemps). Merci d'avance
Et surtout, continuer vos belles explorations. Bises Catherine

Paul 06/12/2013 05:06

Post intéressant. Merci.