GROTTE DE LA CASTELLETTE

Publié le par Cat&JM

CASTELETTE

7 JUILLET 2015

 

Oh là là, encore une sortie ! Ils sont insatiables ces spéléos ! Même le GAS nous fait l'honneur de se joindre à nous en la personne de sa présidente, Laure, ma fille chérie... 8 h 35, nous rejoignons Alex, Christophe et Edouard au carrefour de Nans, et nous garons un peu plus bas, vers la Cayre. Kits sur le dos, nous plongeons dans la forêt pour rejoindre l'entrée du trou. Alex et moi, avons échangé nos chaussures, les miennes étant un peu grandes, les siennes, un peu petites. Encore une fois, il faut enfiler les néoprènes, heureusement que nous sommes à l'ombre...

GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE

Un petit air frais s'échappe de la cavité. Laure équipe le petit ressaut, Alex se faufile pour équiper la suite, suivie de Jean-Marc puis du reste de la troupe. Premier ramping nous menant à la salle en haut du puits de 18 m. Alex installe tranquillement la corde et bientôt nous voilà tous en bas, les pieds dans l'eau. Direction la méduse, main courante, remontée, re-main-courante, galerie et... voûte mouillante bien sûr.

GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE

Non, non, elle n'a pas été pompée ! Nous nous glissons tour à tour dans l'eau froide. Edouard, qui, au CAF n'a pas trouvé chaussure à son pied, ou plutôt veste à sa taille, est bras nus. Un passage bas, un deuxième, ça y est, nous sommes passés. Un bout de rivière où nous essayons d'éviter l'eau et nous voilà, suants, transpirants, ondulant dans le chaos.

  • "C'est par là ?"

  • "Il faut suivre le fil."

  • "Oui, mais y'a un raccourci..."

Finalement nous arrivons en haut, même Edouard qui a décidé une fois pour toutes qu'il n'aimait pas les passages étroits et qui, il faut bien le dire, a abandonné sans scrupule son kit à Laure, laquelle se traîne donc deux saches ! Il est vrai qu'elle s'entraîne...

GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE

Direction le fond en suivant la rivière, oppos au-dessus de l'eau, acrobaties diverses, escalades, mains courantes, passages scabreux et … nage quand on en a marre de crapahuter. Les bras nus d'Edouard le hissent vers les plafonds alors que nous plongeons. Une dernière chatière un peu serrée où Jean-Marc est fier de passer avec tout son matériel contrairement à la fois d'avant. Nous abandonnons les sacs, allons voir le siphon, demi-tour.

Nos estomacs crient famine, c'est le moment de s'arrêter. Mais pas trop longtemps, fait pas chaud. Histoire de se réchauffer, on monte voir la galerie du métro et ses parois incrustées de coquillages. Ça va, on n'a pas trop mangé, la chatière n'a pas rétréci... Pas vraiment envie de replonger dans l'eau ! Pourtant, las d'être écartelés entre les parois, nous choisissons la facilité et plouf, à la baille !

GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE

Le retour se fait rapidement et nous arrivons au chaos. Un tour dans la grande salle s'impose avant de nous faufiler entre les blocs. Encore un peu d'eau, histoire de se mettre dans l'ambiance avant la voûte et allez, immersion ! Jean-Marc se régale à filmer... Vire, méduse, nous enchaînons jusqu'au puits où chacun choisit sa corde... Reste à ramper vers la sortie. Ouille, ça monte, c'est glissant, une vraie patinoire ! Je retire mes genouillères pour essayer de mieux adhérer. Bien sûr, ça ne change rien étant donné qu'en dessous, je suis en combi néoprène ! Enfin un dernier effort, et c'est la sortie.

GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE
GROTTE DE LA CASTELLETTE

Oh, la douce chaleur ! Vite, on se change, en attendant Christophe qui déséquipe. Ne reste plus qu'à reprendre le chemin en rêvant au clafoutis et aux bières fraîches promis par Christophe. La soirée se terminera à Rocbaron, piscine et petite bouffe dans une joyeuse ambiance, autour d'un Edouard très en verve sur sa vie scolaire...

Cat.

Publié dans spéléo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article