Publié le par Cat&JM
Publié dans : #raquettes

MALJASSET

31 décembre 2016

1er janvier 2017

avec le CAF TOULON

 

Participants :

Sylvie et Gérard, René et Charlotte, Alain et Anne, Martial et Michèle, Marino et Monique,

Jean-Marc et Cat, Pierre, Gillou, Catherine.

 

Il y a quelque temps, Sylvie avait suggéré :

"Et si nous allions passer le réveillon du jour de l’an au refuge de Maljasset ?"

En voilà une bonne idée.

Vendredi 30 décembre 2016

Nous arrivons vers 20 h au refuge où nous rejoignons les copains qui terminent leur repas. "Excellent" se réjouissent-ils. Super, cela nous présage un bon dîner de réveillon !

 

REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET

Samedi 31 décembre 2016

 

Mais ce repas, il faut le mériter ! Aussi, vers 9 h 15, nous partons du Refuge, raquettes sur le sac à dos. Nous passons à côté de l’église. Tiens, le calvaire est toujours amputé d’une croix, emportée par l’avalanche de 2014. Nous prenons la direction du Clos de Balet. Il est temps de chausser les raquettes. Charlotte nous fait couper sur la gauche et passer à côté de la Croix du Passoun. La neige est bonne, le ciel est bleu, le soleil éclaire les sommets.

REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET

Nous progressons au-dessus de la Bergerie Inférieure de Mary et nous continuons sous le plateau de Tuissier. Peu de neige sur les sommets, donc peu de risque d’avalanche. Pourtant sur notre droite, de l’autre côté du vallon, de belles coulées ont rempli les combes. D’ailleurs, René nous fait signe, il est prudent de s’espacer d’une quinzaine de mètres. Nous voici vers les lacs du Roure, bien sûr gelés et recouverts de neige. La faim se fait sentir. Un petit encas est le bienvenu.

REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET

Mais pas question de traîner : fait pas chaud. Et puis le col nous attend. Quel col ? Le Col de la Traverse bien sûr. Ah, mais c’est pas le col prévu ! Bah non, mais celui-ci fera l’affaire… 2700 m d’altitude, c’est pas mal ! Il est temps de redescendre, le soleil commence à décliner.

REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET

Nous partons en traversée pour rejoindre la trace du Col de Mary. Et oui, c’était lui ! Nous passons à la Bergerie Supérieure de Mary en suivant le vallon du même nom, puis à la Bergerie Inférieure, le sentier d’été et la boucle est bouclée. Alain boitille, son genou lui fait des misères. Nous voici enfin de retour au refuge, vers 17 h 30. Il était temps, la nuit tombe. Nous avons tout de même parcouru 16 km et gravi 890 m de dénivelé. Il n’y a plus qu’à attendre l’heure du repas en se pomponnant tant bien que mal.

REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET

Avec Jean-Marc, nous allons faire le plein d’eau du camion, qui, vu le froid, nous a fait la mauvaise surprise de vidanger spontanément le réservoir… Ah les pièges d’un nouveau véhicule ! Et nous voilà tous réunis autour de la table. Nous avons un peu chamboulé l’organisation de la grande salle, afin d’être tous ensemble. Un autre groupe a fait de même. Nos hôtes apportent l’apéro, foie gras, tartines. Nous trinquons aux derniers instants de 2016. Velouté de potimarron, risotto aux cèpes, gigot aux petits légumes, gâteaux glacés, gâteaux au chocolat, le tout bien arrosé, vin rosé, vin rouge… c’est parfait. Bien, mais il n’est que 22 h. Si nous allions savourer avec un petit génépy dans le dortoir ? Pourtant, inutile d’espérer atteindre minuit pour fêter la nouvelle année. Nos yeux se ferment malgré nous. La bise sera pour demain…

REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET

Dimanche 1er janvier 2017

 

Bonne année, bisou, bisou…

Grâce mat. pour bien débuter l’année, c’est vers 10 h que nous partons du refuge, à pieds, sans raquettes. La balade prévue sera peu enneigée. Nous passons à la Combe Brémond et suivons la Haute Ubaye. Nous traversons avec précaution le Plan de Perrouart où la glace recouvre le sentier. Enfin le plateau de "le Ga", but de notre rando. Une bergerie nous accueille, au soleil. Nous installons table et bancs et déballons qui, le foie gras, qui la truite fumée, qui le vin, blanc, rouge… Un petit apéro, de délicieux toats, de bons fromages, le 1er jour de l’année est fêté dignement.

REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET

Mais le soleil disparaît derrière la montagne et nous rangeons tout pour fuir le froid glacial qui nous saisit. Le dessert ? Là bas, au soleil. Nous rejoignons la cabane de Perrouart où nous réinstallons le reste de nos victuailles. Il fait bon ici. Certains(es) en profiteront pour faire une petite sieste. Sur le chemin du retour, quelques belles glissades occasionneront quelques bleus. Vers 16 h 20, nous voici de retour au refuge. Un peu de repos avant le dîner, toujours succulent. Nous ne demandons pas notre reste pour aller au lit car demain, chacun reprend la route.

 

C’est la première fois que le CAF célèbre ainsi le 1er janvier. Ce fut une merveilleuse idée. A refaire. Merci Sylvie.

Cat.

REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
REVEILLON A MALJASSET
Commenter cet article