GOUFFRE DU PONCHIN

Publié le par Cat&JM

GOUFFRE DU PONCHIN

7 SEPTEMBRE 2022

 

Nous avons rendez-vous en début de matinée avec Christophe et René vers le ball-trap de Signes. Après 3,5 km de piste, nous partons à l’assaut de la colline, en suivant quelques cairns et en bartassant pas mal ! Heureusement que nous l’avions repéré au mois de mai, car il est facile de passer à côté sans le trouver. Christophe équipe le grand puits, sur spit et arbres…

GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN

A – 25 m, un palier terreux en dessous duquel deux spits bien placés permettent de descendre les 20 m restants. Magnifique descente, d’un beau volume. En bas, une seule possibilité, ce passage étroit où en guise de bienvenue, une flaque baigne le fond. Christophe passe, puis René. Pas de doute, c’est là, derrière un ressaut d’environ 6 m doit être équipé. René nous appelle : "vous pouvez venir, il y a là une petite salle où nous pouvons tous tenir". Je me glisse dans la chatière. A son tour, Jean-Marc essaie… Puis retire le croll, le baudrier. Rien à faire, ça ne passe pas ! Trop costaud, l’Homme !!! Nous continuons donc à trois. De jolies coulées, des concrétions ornent la cavité. Le petit puits est suivi d’un P9 où en bas une sérieuse étroiture nous attend. Christophe passe sans problème, René trouve le passage serré. Moi, je me tortille et réussit à m’en sortir.

GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN

Le P16 suivant est alors équipé et nous allons taper le fond. Nous sommes à – 82 m. Photos !!! Et quand on est en bas, que faire ? Remonter bien sûr. Christophe se hisse dans le premier puits, franchit l’étroiture, et m’attend. Un peu plus galère à passer à la remontée, mon croll me bloque, mais flemmarde, je finis par en avoir raison, sans ôter mon matos. Christophe attend alors René qui déséquipe, pour l’aider à passer le kit. Je pars donc devant et rapidement je me retrouve devant la flaque. Je suis surprise d’être déjà à la base du grand puits. Après les 20 premiers mètres, le puits s’éclaire et c’est à la lumière du jour que je termine la remontée. Je retrouve l’Homme, un peu déçu de ne pas avoir pu aller au fond. Bientôt, surgit Christophe, puis René. Le kit est tiré d’en haut. Vite, nous redescendons pour nous installer devant des bières fraîches et un pique-nique bien apprécié.

GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN
GOUFFRE DU PONCHIN

Publié dans spéléo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article