Publié le par Cat&JM
Publié dans : #raquettes

WEEK-END SKI DE RANDONNEE / RAQUETTES

12 ET 13 JANVIER 2013

 

Organisé par le CAF TOULON

Samedi 12 janvier

 

Nous sommes partis hier soir, histoire de nous rapprocher car nous avons rendez-vous à 9 h à la gare de Mont-dauphin.

Nous y retrouvons donc tous les participants, ainsi que le guide Henri Vincens. En tout, 24 personnes. Ouh... ça fait du monde !

Le but de la journée est d'apprendre (ou de réviser) comment nous servir des D.V.A« A.R.V.A.S » et surtout de savoir « lire la neige » et évaluer les risques, pour ne pas avoir à s'en servir.

Nous partons du refuge Napoléon à Vars, qui les skis aux pieds, qui les raquettes. Nous montons vers le vallon des Prises.

Henri nous explique le fonctionnement des « ARVAS » et nous voilà partis à la recherche des appareils cachés. Là, il est là … Pelle à neige bien en main, nous ramenons victorieusement à la surface la " victime ".

Gardons bien en tête que nous n'avons qu'un quart d'heure pour retrouver une personne ensevelie ! Nous montons jusqu'au Col entre la pointe et la crête du Châtelret.

Hadrian, blessé par ses chaussures de ski de rando, redescend avec Frank, Albert et René T.

Nous contournons la pointe du Châtelret. Henri nous parle des différents types de neige, des plaques à vent, des corniches que nous apercevons. Petite leçon, grandeur nature ! Nous cassons rapidement la croûte car il fait frisquet.

Nous redescendons dans la poudreuse, remontons un petit collet pour revenir à travers la forêt sur le refuge.

Puis toute la bande regagne le gîte « Le Glacier Bleu » à Montdauphin. Henri nous projette un diaporama sur les différentes causes d'accident en montagne.

Bientôt, c'est l'heure de l'apéro offert par René, avant de nous retrouver tous réunis autour d'une délicieuse raclette, suivie de galettes des rois. Hum, pas très régime, tout ça !

Henri nous quitte, merci beaucoup Henri.

Allez, au lit. René, Charlotte, Jean-Marc et moi dormons dans nos fourgons. De toutes façons, le gîte est bondé !

RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL

Dimanche 13 janvier

 

Les skieurs partent de leur côté. Les raquetteurs se regroupent et nous partons vers 8 h 30, direction Risoul.

Nous nous garons entre Gaudissart et la station.

Hadrian a troqué ses skis contre des raquettes et sa triste mine contre un sourire radieux.

Notre petit groupe (René, Charlotte, Isabelle, Noémie, Hadrian, Joëlle, Hélène, Jean-Marc et moi) grimpe allègrement dans la forêt de Risoul pour rejoindre le belvédère et suivre les crêtes de Martinat, que nous remontons jusqu'à l'altitude de 2300 m.

C'est magnifique, aérien, la vue est superbe. Pourtant, nous ne nous attardons pas car le vent qui s'acharne sur nous, nous transforme en glaçons. Nous redescendons nous mettre à l'abri et grignoter en vitesse.

Puis nous voilà partis pour un retour très ludique à travers la forêt. Quelques chutes ponctuées de fou-rires. Tout le monde arrive joyeusement en bas et nous reprenons les voitures pour rejoindre les skieurs à l'intersport d'Embrun.

Eux aussi sont contents de leur rando et nous en concluons que ce week-end était « génial ». René, Charlotte, Jean-Marc et moi sommes partants pour un autre bivouac, aussi nous rendons-nous vers Boscodon pour y dormir.

RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL

Lundi 14 janvier

 

Raquettes aux pieds, nous décidons de rejoindre le belvédère du Colombier.

Tiens, la neige se fait rare, ha, y'en a plus ! Ce sera donc raquettes dans le sac que nous atteindrons le belvédère.

Rapide tour d'horizon, pour nous entamons la descente car il faut songer à regagner nos pénates.

Cat.

RAQUETTES A VARS ET RISOUL
RAQUETTES A VARS ET RISOUL
Commenter cet article