Publié le par Cat&JM
Publié dans : #rando

CHUTES DU CARBET

Jeudi 18 mai

 

Une belle rando nous attend : nous prenons la direction de Capesterre-Belle-Eau pour aller voir les Chutes du Carbet. Tiens, un embouteillage, ça n’avance plus : une manifestation des ouvriers de la banane. Décidément, ça bouge à la Guadeloupe ! Une fois débloqués, nous prenons la petite route qui mène au parking, point de départ des chutes. Le premier parcours, bien aménagé, mène en 30 mn à la seconde chute. Un belvédère nous permet d’admirer la cascade de 110 m de haut, mais nous ne pouvons nous y rendre au pied, l’accès est interdit car trop dangereux en raison du risque de chutes de pierres.

GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET

Nous reprenons alors le sentier qui doit nous conduire à la première chute. Beaucoup moins aménagé, le chemin monte et monte encore dans la forêt. Des marches, encore des marches, des blocs de pierre, des marches, une traversée de rivière, nous crapahutons sec. Au bout d’une heure et demie, nous basculons et amorçons la descente raide et glissante, vers le pied de la cascade.

GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET

Nous désescaladons de petits passages et enfin, nous voici en bas. Magnifique : 115 m de haut, un superbe bassin de réception turquoise, un lit ocre, des contrastes de couleurs étonnants, le tout dans la forêt primaire… Un régal pour les yeux et l’esprit. Mais le corps aussi a besoin de se nourrir et nous sortons notre déjeuner. Mais ne traînons pas, si nous voulons voir la 3ème cascade, il faut y aller.

GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET
GUADELOUPE - CHUTES DU CARBET

Il nous faut 2 h pour retrouver la voiture et changer de parking. De nouveau, des montées, des descentes, sur un sentier plus ou moins aménagé. Une jolie désescalade, sécurisée par une corde nous mène au pied de la chute. Même si celle-ci ne fait que 25 m de haut, il y a un beau bouillon dans la vasque. Allez, demi-tour. La corde est inutile pour la remontée : les racines sont des prises idéales. Au bout d’une heure, nous retrouvons la voiture et regagnons Petit-Bourg. Nous avons tout de même fait 10 km aujourd’hui et un dénivelé de 700 m.

Commenter cet article