Publié le par Cat&JM
Publié dans : #rando

LA CARAVELLE

Jeudi 4 mai

 

Nous avons prévu de faire le tour de la presqu’île de la Caravelle. Pas de chance : il fait beau. En descendant de la voiture, vers 9 h, la température frôle déjà les 30°. Nous partons sur une piste qui monte en plein soleil. Un embranchement, nous grimpons vers le phare et la table d’orientation. Dur, dur, mais ça vaut le coup, la vue est superbe. Nous empruntons le sentier qui fait le grand tour de la presqu’île.

MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE

Nous passons la station météo, l’anse Chandelier, la pointe de la Table. Nous grimpons jusqu’à la pointe Caracoli. La chaleur est accablante. Nous sommes dans les raisiniers et les poiriers (rien à voir avec les poiriers de métropole). Un panneau nous apprend que nous sommes sur le sol originel de la Martinique alors que d’autres couches se sont rajoutées dans la partie centrale et au nord de l’île. Nous redescendons au bord de la mer.

MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE

Attention, des manseliniers ! Surtout, ne restons pas dessous, leur suc toxique brûle la peau. Heureusement, un cercle rouge est peint sur leur tronc pour mieux les repérer. Nous arrivons dans la mangrove. Vers la baie du Trésor, nous plongeons avec délice dans l’eau, avant de déballer notre casse-croûte. Mais pourquoi la pluie se met-elle à tomber juste à ce moment là alors que nous avons eu si chaud en marchant ? Stoïques, nous sortons nos sandwichs. Le beau temps revient. Des oiseaux viennent quémander des miettes, les crabes jouent à cache-cache avec nous. Et c’est reparti.

MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE
MARTINIQUE - LA CARAVELLE

Nous suivons le sentier qui fait le petit tour de la mangrove : palétuviers rouges, noirs ou blancs. Nous passons à côté des ruines du château Dubuc et retrouvons le parking. Vite, allons boire un coup à "La Tartane". C’est un délice de boire frais. Une belle plage de sable nous invite à la baignade mais l’eau, laiteuse, ne nous laisse pas apercevoir la queue d’un poisson. Nous regagnons la voiture, il fait 35°.

Commenter cet article